Les bienfaits du GABA (acide gamma-aminobutyrique)

Naturellement produit par l’organisme, l’acide gamma-aminobutyrique (GABA) est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central.

Le rôle principal du GABA consiste en une régulation dite « inhibitrice » de l’activité cérébrale, qui lui permet de déconnecter le moment venu. Les neurones à GABA aideraient à maîtriser les « idées noires », le ressassement des pensées négatives, notamment au moment de l’endormissement. Plus globalement, ils peuvent remédier aux déséquilibres associés à l’anxiété. 

  1. Défintion du GABA
  2. L'histoire du GABA
  3. Où trouver le GABA ?
  4. Quels sont les bienfaits du GABA ?
  5. Existe t-il des effets indésirables ?

Définition GABADéfinition du GABA ? 1–3

Molécule GABAL’acide gamma-aminobutyrique ou GABA (de formule chimique C4H9NO2) est un acide aminé et le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central. Il est présent dans toutes les zones du cerveau et est actif sur environ 30 à 40 % des connexions synaptiques du système nerveux central (cerveau, cervelet et moelle épinière).

Il exerce ses effets biologiques en se fixant sur plusieurs types de récepteurs, dont les mieux caractérisés sont appelés récepteur GABAA et GABAB. Les récepteurs GABAA sont retrouvés en fortes concentrations dans le cortex cérébral et le cervelet. Ils sont majoritairement postsynaptiques : leur activation est responsable de potentiels postsynaptiques inhibiteurs classiques.

Les récepteurs GABAB sont retrouvés en fortes concentrations dans le thalamus, le cervelet et la moelle épinière. Lorsqu’ils sont situés au niveau de la partie présynaptique des terminaisons nerveuses, le GABA va alors agir sur ces récepteurs pour réduire la libération des neurotransmetteurs contenus dans les terminaisons (diminution de la libération de noradrénaline, de glutamate, de dopamine ou de sérotonine …).

Neurone et GABA

L’effet du GABA est induit lorsqu’il se fixe sur son récepteur. Dans le cas des récepteurs GABAA, la liaison du GABA va induire un flux d'ions chlorure. Dans le cas des récepteur GABAB, il s’agit d’un flux d’ions calcium. Dans les deux cas, la liaison du GABA sur ces récepteurs GABAA ou GABAB entraîne une inhibition de la neurotransmission.

Récepteur GABA

Histoire du GABAL'histoire du GABA 4 

La présence de GABA dans le cerveau a été rapportée pour la première fois en 1950 par Eugene Roberts et Samuel Frankel, lors de l’étude des acides aminés libres par chromatographie sur papier utilisant un colorant chimique, qui réagit avec les acides aminés primaires et les colore, dans différents tissus du SNC (système nerveux central : cerveau, cervelet et moelle épinière) de vertébrés. En analysant méticuleusement ces extraits, Roberts tomba sur un composé réactif au colorant dont la migration sur des chromatogrammes papier ne correspondait à aucun composé contenant un acide aminé connu.

En 1956, E. Roberts suggère une relation, directe ou indirecte, entre le GABA (et l’enzyme qui le synthétise) et la conduction de l’influx nerveux. Ce n’est que 7 ans plus tard que des chercheurs au Canada rapportèrent que ce même composé inconnu ayant une activité inhibitrice sur les neurones de l'écrevisse était en fait le GABADepuis, les découvertes se succèdent pour éclairer les différents rôles du GABA dans notre cerveau.  

Où trouver le GABAOù trouver le GABA ?1,5–7 

Au niveau d’une partie du cerveau appelée « hippocampe », on distingue deux neurotransmetteurs importants que sont le Glutamate et le GABA. Ces deux neurotransmetteurs sont extrêmement liés puisque le Glutamate produit du GABA par laction dune enzyme, la Glutamate décarboxylase (GAD), présente dans les terminaisons axonales GABAergiques. Cette enzyme a d’ailleurs pour cofacteur la vitamine B6. Le Glutamate peut être produit à partir de la glutamine. 

Glutamine GABA

Après libération dans la fente synaptique, le GABA est capté par des transporteurs sélectifs dans les neurones GABA et les cellules gliales (cellules de soutien dans le cerveau)Une fois recapté par les neurones, le GABA est recyclé ou dégradé en succinate par l’intervention successive denzymes, notamment la GABA transaminase. 

Pour augmenter la production de GABA dans l’organisme, on peut consommer son précurseur, la glutamine. On trouve la glutamine dans les protéines animales : œufs, viandes blanches, les légumineuses comme les lentilles ou les pois chiches, les légumes feuilles comme les épinards ou le persil. Et pour transformer la glutamine en GABA, il est également important de se complémenter en vitamine B6 et magnésium. 

Le GABA est également naturellement présent dans les végétaux tels que la châtaigne, la pomme de terre, le riz, l’astragale ainsi que certains thés, d’où la possibilité d’obtenir des extraits de GABA naturels.

Certains extraits de plantes permettent d’agir sur la production de GABA. La mélisse possède une activité inhibitrice de la GABA transaminase et sa consommation va ainsi permettre une augmentation du GABA au niveau cérébral, car celui-ci sera moins dégradé. La L-théanine, la mélatonine ou encore la scutellairesont des actifs qui vont également stimuler les récepteurs du GABA et augmenter ses effetsLa synthèse de GABA est également améliorée par l’inositol, un sucre présent dans de nombreux fruits, végétaux, légumes secs, graines et oléagineux.  

Enfin, certains acides aminés sont nécessaires à cette synthèse : la leucine, l’isoleucine (noix de toutes sortes), et la valine. 

Bienfaits du GABAQuels sont les bienfaits du GABA ? 2,6 

Comme la molécule de GABA ne peut pas traverser la barrière hémato-encéphalique, son action de neurotransmetteur ne peut être due qu’au GABA libéré in situ par les neurones et pas par celui apporté par l’alimentation. Des études ont malgré tout rapporté une augmentation de GABA au niveau du cerveau, à la suite de l’absorption de GABA par voie orale. Les mécanismes d’action ne sont pas tous connus à ce jour mais les scientifiques penchent pour une action via le système nerveux entérique, et un possible rôle du nerf vague.  

Le GABA joue un rôle important chez l’adulte en empêchant l’activation prolongée des neurones.  
Il possède par ailleurs un rôle neurotrophique, c’est-à-dire qu’il favorise la croissance de certains neurones.  

Les effets inhibiteurs du GABA servent à contrebalancer les effets excitateurs (activateurs) du glutamate. 
En effet, lorsque le cerveau est trop excité, cela peut favoriser l’apparition d’un sentiment d’agitation, d’irritabilité voire même d’insomniesLe GABA aide à rétablir l’équilibre et à maintenir une humeur normale.   

Le GABA est également associé à une meilleure qualité de sommeil, il permet de déconnecter afin de favoriser l’endormissement. 

Il a également été prouvé scientifiquement que le GABA stimule de manière importante la sécrétion d’hormone de croissance (HGH = Human Growth Hormone)pendant les premières phases de sommeil profondLes HGH font partie des hormones de développement musculaire du corps humain. Elles peuvent réduire la graisse corporelle et stimuler la croissance musculaire. Le GABA agit sur certaines chaînes de neurones qui stimulent l'hypothalamus afin que davantage d'hormones de croissance soit libérées. Cette capacité est très appréciée chez les athlètes. 

Effets indésirables GABAExiste-t-il des effets indésirables ?

Le GABA a très peu d’effets secondaires répertoriés. Dans des cas très rares, des picotements sur la peau ont pu être ressentis.  

En revanche, une prise concomitante de GABA et d'anxiolytiques peut être associée à un risque sédatif accru, c'est pourquoi il est essentiel de consulter ou de prendre l'avis de son médecin au préalable. 

 RÉFÉRENCES

  1. Ben-Ari Y. GABA, a key transmitter for fetal brain maturation. Medecine/Sciences. 2007;23(8-9):751-755. doi:10.1051/medsci/20072389751
  2. Elisabeth Bacon, Viennot F. Le système complexe des récepteurs GABA/benzodiazépine.Accessed October 13, 2020. http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/4234/MS_1990_8_770.pdf?sequence=1&isAllowed=y 
  3. (No Title). Accessed October 13, 2020. http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/2072/Chapitre_12.html#Chap12-bib65
  4. Spiering MJ. The discovery of GABA in the brain.J Biol Chem. 2018;293(49):19159-19160. doi:10.1074/jbc.CL118.006591 
  5. Braveman E.Un Cerveau à 100%.; 2007. Accessed October 15, 2020. https://www.decitre.fr/livres/un-cerveau-a-100-9782916878102.html?utm_source=affilae&utm_medium=affiliation&utm_campaign=alternative-sante#ae333 
  6. Möhler H. The GABA system in anxiety and depression and its therapeutic potential. In:Neuropharmacology. Vol 62. Neuropharmacology; 2012:42-53. doi:10.1016/j.neuropharm.2011.08.040 
  7. Nathan PJ, Lu K, Gray M, Oliver C. The neuropharmacology of L-theanine(N-ethyl-L-glutamine): a possible neuroprotective and cognitive enhancing agent.J Herb Pharmacother. 2006;6(2):21-30. Accessed February 4, 2019. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17182482 
Afficher en Grille Liste

1 complément alimentaire

par page

Les produits qui contiennent cet actif