Articulations : apprendre à les connaître pour les protéger

Ce dossier met en lumière un sujet qui nous concerne tous : la santé articulaire. Quel rôle les articulations jouent-elles ? De quoi sont-elles composées ? Pourquoi font-elles souffrir un si grand nombre de personnes ? Quels sont les différents moyens de les préserver ? Nous répondrons à toutes ces questions, pour vous permettre de bouger avec des articulations en bonne santé !

Accédez directement aux sections de ce dossier en cliquant ci-dessous.

Articulations : ce qu’il faut retenir

  • Les articulations sont la jonction entre nos os et permettent la mobilité de notre squelette.
  • Les troubles articulaires touchent une part importante de la population, non sans conséquence sur la vie quotidienne.
  • Il existe une multitude de facteurs de risque qui peuvent endommager nos articulations : elles sont fragiles et donc à protéger !
  • Une alimentation variée et équilibrée est, comme souvent, un bon outil pour prévenir les troubles articulaires.
  • Plantes, curcuma, actifs marins : la micronutrition peut nous aider à préserver nos articulations.
  • On ne fuit pas l’activité physique, bien au contraire : rester en mouvement est primordial pour notre santé articulaire.

L’articulation : de quoi s’agit-il ?

Les articulations, en quelques mots

Une articulation correspond à l’endroit qui relie les extrémités de deux os. Notre corps en contient environ 400 ! Selon la nature de l’articulation, elle peut permettre ou non de rendre les deux os mobiles l’un par rapport à l’autre. On classe ainsi les articulations selon trois types :

  • Les articulations fixes qu’on trouve au niveau du crâne par exemple,
  • Les articulations semi-mobiles notamment les vertèbres et les côtes,
  • Les articulations très mobiles comme le genou ou l’épaule.

Zoom sur les composants des articulations

La mobilité des articulations dépend notamment de leur composition. Les articulations fixes sont surtout composées de cartilage épais et de tissu fibreux. Ceux-ci relient fortement les deux os par une jointure. Les articulations semi-mobiles sont majoritairement constituées de cartilage fibreux et de petits ligaments. Ces structures permettent un mouvement de faible amplitude. Enfin, les articulations mobiles contiennent du cartilage et un liquide visqueux appelé synovie. Ils permettent de faciliter le mouvement et de limiter la dégradation des articulations. Elles sont aussi composées de ligaments plus longs que ceux des articulations semi-mobiles, qui permettent donc davantage de mouvement.

schema articulation genou

Nous parlons de cartilage, mais de quoi s’agit-il exactement ? Il s’agit d’une structure dense et élastique, conférant au cartilage une propriété d’amortisseur de chocs. Il tapisse le bout des os au niveau de l’articulation et est composé des éléments suivants :

  • De l’acide hyaluronique qui favorise l’élasticité grâce à ses propriétés lubrifiantes,
  • Des fibres de collagène, qui protègent et structurent le cartilage,
  • De protéoglycanes constitués entre autres de chondroïtine et de glucosamine : de véritables pièges à eau, ces éléments offrent solidité, élasticité, et souplesse aux articulations.

Le cartilage est un élément qui se renouvelle grâce à des cellules : les chondrocytes. Ces derniers produisent les éléments qui composent le cartilage comme le collagène ou les protéoglycanes.

Troubles articulaires : on fait le point

Troubles articulaires : définition, symptômes et conséquences

douleurs articulairesQuelques chiffres pour prendre conscience de l’ampleur des troubles articulaires en France. Selon un sondage IFOP, 93 % des Français déclarent avoir déjà souffert de douleurs articulaires et la moitié en souffrent actuellement.[1] Les troubles articulaires se traduisent sous forme de douleurs, de raideurs ou parfois de gonflements. Les douleurs sont d’intensité variable, et persistantes ou non dans le temps. Toutes les articulations peuvent être concernées mais certaines parties du corps sont plus fréquemment touchées. En effet, la colonne vertébrale, les doigts, les genoux et les hanches sont des zones souvent affectées par les troubles articulaires.

Il existe ainsi plus d’une dizaine de maladies articulaires parmi lesquelles vous connaissez peut-être l’arthrose et l’arthrite. Quelques petites définitions pour ne pas les confondre :

  • L’arthrite correspond à une inflammation des articulations. Cette inflammation se traduit par des symptômes physiques comme des rougeurs et des gonflements. Les douleurs surviennent surtout au repos et la nuit.
  • L’arthrose correspond quant à elle à une altération mécanique due à l’usure du cartilage. Les douleurs se réveillent plutôt avec le mouvement, à l’inverse de l’arthrite.

Quoiqu’il en soit, ces troubles ne sont pas sans conséquence sur le quotidien. Ils impactent principalement la qualité du sommeil, la pratique d’activité de loisirs, la vie familiale, et enfin la vie professionnelle. Les maladies articulaires sont d’ailleurs la cause principale d’arrêt maladie. Plus surprenant, bien que totalement explicable, les troubles articulaires ont aussi une incidence sur la mortalité. En effet, les douleurs engendrées par les troubles articulaires peuvent considérablement diminuer l’activité physique. Cette sédentarité augmente ainsi le risque de maladies cardio-vasculaires.1

femme senior qui se tient le genou

Zoom sur l’arthrose : quand le cartilage se détruit

Aujourd’hui, ce sont 10 millions de Français qui souffrent d’arthrose, faisant d’elle la maladie articulaire la plus répandue.2 Le grand responsable de ce trouble, c’est le cartilage. Il se fissure, perd en épaisseur et finit par disparaître. Cette érosion peut être à l’origine de la formation d’excroissances osseuses au niveau des articulations touchées par la maladie.  

L’arthrose limite ainsi grandement le mouvement et provoque des douleurs. Elle est le plus couramment idiopathique (aucune cause précise de son apparition n’est identifiée), ou à l’inverse, l’arthrose peut être secondaire (suite à trauma ou une maladie). 

La radiographie pour détecter les maladies articulaires

Le diagnostic des maladies articulaires consiste en un examen clinique et des radiographies de l’articulation. Cela permet d’observer les anomalies au niveau de la jonction des os. Il est conseillé de réaliser des radiographies de façon régulière, tous les deux ans voire tous les ans en fonction des recommandations de son médecin. En effet, il est important de surveiller la gravité et la façon dont la maladie évolue.

Les rhumatismes concernent les articulations…mais pas que !

Il est fréquent de confondre maladies articulaires et rhumatismes. Cependant, ces derniers regroupent en réalité toutes les maladies qui concernent les parties du corps qui nous permettent de bouger. Ainsi, les rhumatismes concernent les articulations, mais aussi les os, les muscles, les tendons et les ligaments. On estime qu’un quart de la population européenne est affectée.1

Les causes des douleurs articulaires

Les douleurs articulaires : seulement pour les personnes âgées ?

troubles articulaires

65% des plus de 65 ans souffrent de troubles articulaires : les chiffres ne mentent pas, le vieillissement est un facteur de risque majeur. Toutefois, il est important de veiller sur ses articulations dès le plus jeune âge. En effet, les jeunes ne sont pas épargnés par le phénomène.

Quel lien entre douleurs articulaires et ménopause ?

La ménopause apporte souvent son lot de tracas et de bouleversements. Il n’est pas rare d’entendre dire que la ménopause est associée à l’apparition de troubles articulaires. Cela s’explique par les changements hormonaux qui s’opèrent dans le corps de la femme. En effet, le taux de certaines hormones féminines comme les œstrogènes, s’effondre durant cette période. Ces hormones tendent à diminuer la perception de la douleur. En disparaissant, leur action faiblit et les douleurs articulaires sont perçues avec plus d’intensité. [3]

Le surpoids : un facteur de risque important

Le surpoids est un facteur de risque majeur des maladies articulaires. Il a en effet deux conséquences notoires :

  • Il exerce une pression supplémentaire sur les articulations,
  • Certaines cellules graisseuses produisent des hormones qui favorisent l’inflammation des articulations.

Du sport oui, mais attention lorsqu’il est intensif !

Bien que l’activité physique soit réellement conseillée dans l’apparition des troubles articulaires, gare aux excès ! Une activité physique très intense, et dont la pratique est mal contrôlée, peut abîmer le cartilage, qui est sursollicité. Cela peut aussi être provoqué par le port de talons hauts qui reportent le poids sur l’avant du pied. Retrouvez nos conseils plus bas : « Prendre soin de ses articulations pour mieux vivre : l’intérêt de la pratique sportive »

Attention au stress

Vous en avez déjà sûrement fait l’expérience : en période de stress important, le corps entier est sous tension ! On adopte parfois même une posture différente et on se tient mal. Autant d’aspects qui peuvent être à l’origine de douleurs articulaires. De plus, le stress pourrait diminuer la tolérance à la douleur et provoquer des inflammations articulaires.[4]

« Nuageux avec possibilité de douleur »

A en croire de nombreuses personnes, confort articulaire et temps froid et humide ne font pas bon ménage. On recense 75 % de personnes pensant que la météo a une influence sur l’intensité de leurs troubles articulaires. Croyance populaire ou réalité scientifique ? Des chercheurs de l’Université de Manchester ont étudié la question dans leur étude « Cloudy with a chance of pain », littéralement « Nuageux avec possibilité de douleur ». Des participants ont donc enregistré leur douleur quotidienne sur une application avec géolocalisation pour connaître la météo. L’analyse des résultats a montré une relation entre humidité de l’air, pression, vitesse du vent et douleurs. Des conclusions intéressantes qui méritent davantage de recherches afin de mieux comprendre ces phénomènes.[5]

Quoiqu’il en soit, de nombreux facteurs de risque sont à l’origine de nos troubles articulaires. Ce sont pour toutes ces raisons qu’il est aujourd’hui essentiel de faire de la prévention. On définit un « capital articulaire »1, qu’il est préférable de préserver dès l’enfance, pour limiter au maximum l’apparition des troubles.

Calmer les douleurs articulaires : les solutions de nutrition

Quelle alimentation pour des articulations en pleine santé ?

Une alimentation variée et équilibrée peut limiter les troubles articulaires1, d’autant plus que le surpoids est un facteur de risque majeur pour nos articulations. D’autre part, des carences en vitamine D et en calcium augmentent les risques de détérioration des os. Alors que les articulations et les os sont étroitement liés, il est important de préserver sa santé osseuse dans le contexte de maladies articulaires. Enfin, une bonne hydratation de notre organisme est aussi essentielle à notre santé articulaire.

picto menuNotre menu spécial articulations

Nous vous proposons un repas principal équilibré et très gourmand : un risotto épinard saumon ! Le saumon vous apportera la vitamine D tandis que les épinards sont sources de calcium, fer, fibres et vitamines ! On vante d’ailleurs ses propriétés anti-cancéreuses et anti-obésité.[6]  Déjà l’eau à la bouche ? Voici la recette.

Pour 4 personnes, il vous faut : 170 g de riz spécial risotto, 330 g d’épinards frais, 150 g de saumon fumé, 25 mL de crème fraîche, 1 oignon et demi, 2 gousses d’ail, 70 cL de bouillon de volaille, 1 cuillère à soupe et demi d’huile d’olive, un peu de persil.

  • Pelez et émincez finement les oignons et l'ail.
  • Dans une sauteuse, versez l'huile d'olive et faites revenir les oignons, l’ail et le saumon fumé coupé en petites lanières.
  • Ajoutez le riz et faites cuire le tout jusqu'à ce que le riz devienne translucide.
  • Tout en mélangeant, ajoutez le bouillon louche par louche et laissez cuire jusqu'à absorption complète.
  • Lorsque le riz est cuit, ajoutez les épinards.
  • Mélangez délicatement, ajoutez la crème.
  • Salez selon votre goût et servez aussitôt.

En dessert, on mise sur l’hydratation avec une salade de fruits toute colorée !
Pour 4 personnes, il vous faut : 8 litchis, 2 kiwis, 2 bananes, ½ mangue, 2 poires, 2 oranges, le jus d’un citron

  • Epluchez tous les fruits, les couper et ajoutez-les dans un grand saladier,
  • Pressez le jus d’un citron et arrosez les fruits pour qu’ils ne noircissent pas,
  • Placez au frais au moins 1 heure et dégustez !

Faire de la micronutrition l’alliée de nos articulations

Le curcuma, cette super-épice

Vous connaissez peut-être le curcuma en tant qu’ingrédient culinaire, mais que savez-vous de ses bienfaits sur notre santé ? Sa forte teneur en antioxydants en fait un super-aliment ! Il pourrait contribuer à limiter les effets délétères d’une réaction inflammatoire.

Sur quelles plantes miser pour soulager les articulations ?

Les vertus des plantes pour notre santé sont multiples et peuvent apaiser un certain nombre de nos maux quotidiens. Les douleurs articulaires n’y échappent pas : certaines plantes peuvent être bénéfiques pour le confort articulaire. C’est par exemple le cas de l’harpagophytum et de la prêle. Toutes deux stimulent le bon fonctionnement des articulations. La première peut calmer les articulations sensibles tandis que la seconde, contient de la silice, substance constitutive du cartilage. Ainsi, ces deux plantes aident à maintenir la souplesse et la mobilité articulaire.

Des actifs marins au service de notre santé articulaire

La nature ne cessera jamais de nous surprendre, et en fait encore la preuve avec ces actifs marins. La glucosamine, la chondroïtine et l’hydroxyapatite sont trois substances naturellement produites par l’organisme. Les deux premières sont des constituants du cartilage tandis que la dernière est un constituant principal de l’os. Par chance, on les trouve chez des organismes marins :

  • La glucosamine dans des carapaces de crustacés,
  • La chondroïtine dans les cartilages de poissons,
  • L’hydroxyapatite dans des écailles de poissons.

Il est ainsi possible de s’en procurer et ainsi contribuer à maintenir la santé structurelle de nos articulations.

Prendre soin de vos articulations : les solutions du Laboratoire LESCUYER

Comme nous avons pu le constater, les douleurs articulaires concernent bon nombre de Français. Vous êtes peut-être aussi concerné, et pour cela notre laboratoire vous propose des compléments alimentaires. Notre complément alimentaire Artronat est une solution qui contribue à soutenir les articulations. Avec ses 3 substances d’origine marine : la glucosamine sulfate, la chondroïtine sulfate et l’hydroxyapatite, ainsi que du manganèse, une association de vitamines et du curcuma, il aide à protéger, apaiser et maintenir la mobilité de vos articulations. Son efficacité a été démontrée dans une étude scientifique : 9 personnes sur 10 déclarent avoir ressenti une amélioration de leur confort articulaire suite à la prise d’ARTRONAT.

Notre solution santé Harpago-prêle est, elle, composée d’harpagophytum et de prêle, ainsi que de vitamine C. Elle sera votre alliée pour la souplesse et la mobilité articulaire.

Prendre soin de ses articulations pour mieux vivre : l’intérêt de la pratique sportive

La pratique d’une activité physique régulière est grandement conseillée pour notre santé globale. Elle l’est également pour prendre soin de nos articulations ! Attention toutefois, pour les personnes souffrant d’une maladie articulaire, il faut une activité physique spécifique et adaptée. Nous vous conseillons, quelle que soit votre santé articulaire, de vous rapprocher de votre professionnel de santé. Il est le seul à même de vous aiguiller sur la pratique sportive adéquate.

Les articulations en mouvement

Lorsque nos articulations sont douloureuses, nous pensons à tort qu’il faut bouger le moins possible. C’est souvent une idée reçue car en réalité, une articulation qui bouge est une articulation qui se raidit moins. De plus, autour des articulations interviennent beaucoup d’autres acteurs et notamment les muscles. Le maintien de la masse musculaire aide également à maintenir le squelette et facilite les mouvements. Cependant, on privilégie les sports doux sans impact trop fort pour nos articulations comme le vélo, la natation ou encore les gymnastiques douces. On évite à fortiori les sports avec des ports de charge trop importants ou qui entraînent des chocs qui peuvent endommager les articulations.

La souplesse, gage de notre santé articulaire

Les troubles articulaires donnent souvent la sensation de se sentir « rouillé ». Pour dérouiller le corps, rien de tel que des assouplissements. Il n’y a pas de fatalité, car la souplesse se travaille à tout âge ! Stretching, yoga, pilates sont autant de disciplines douces qui font du bien à vos articulations. Attention, une fois de plus, on ne force pas, et on s’arrête avant d’avoir mal. L’assouplissement, c’est avant tout une question de douceur.

L’essentiel, c’est de bouger au quotidien !

Il n’est pas toujours évident de se motiver pour une séance de sport. Par chance, tout ce que vos articulations demandent, c’est simplement d’être en mouvement. Pour cela, n’oubliez pas que toutes vos petites activités du quotidien sont des occasions de bouger ! Faire du vélo pour aller faire les courses, passer l’aspirateur en dansant, se dépenser avec ses enfants : c’est déjà beaucoup !

Et si on testait quelques exercices ? 

Afin de maintenir votre capacité à faire des mouvements de tous les jours, il existe des exercices simples à la portée de tous.[7] En voici quelques-uns, qui ne nécessitent aucun matériel :

  • Pour le cou et les épaules: le mouvement du oui-non ! On relâche les épaules, on se tient bien droit et on effectue de très lents mouvements de la tête du haut vers le bas et de la gauche vers la droite. Posez votre regard droit devant et respirez doucement.
  • Pour le bassin: la rotation. Debout, les jambes écartées de la largeur des épaules, le regard droit devant. Réalisez de très lentes rotations du bassin dans le sens des aiguilles d’une montre puis dans le sens inverse.
  • Pour les chevilles: exercice de flexions-extensions ! Asseyez-vous le dos bien droit en allongeant une jambe devant vous. Posez le talon au sol et essayez de poser les orteils sur le sol afin d’étirer le dessus du pied. Puis, étirez la pointe du pied vers le haut, pour étirer le dessous du pied.

Ce sont également de bons exercices pour vous échauffer en prévention d’une autre activité physique.

Le massage a décidément tout pour plaire

jeune femme massage du cou

On se régale des massages pour se détendre, mais saviez-vous qu’ils peuvent aussi soulager les articulations douloureuses ? On privilégie les massages doux et relaxants, tout en veillant à ne pas masser directement trop fort l’articulation douloureuse. Cela pourrait provoquer davantage de dégâts.

L’avantage, c’est que vous pouvez pratiquer l’automassage et vous offrir un moment rien qu’à vous ! Voici deux exemples de massage que vous pouvez mettre en pratique immédiatement :

  • Le massage des hanches : appuyez doucement avec les poings fermés du haut de vos hanches vers le bas et inversement.
  • Le massage de la main : effectuez de légères pressions avec vos doigts dans votre paume et sur chacun de vos doigts. Et en plus, c’est très agréable !

Et si vous voulez vous offrir un petit plaisir dans un institut, les massages aux pierres chaudes peuvent décontracter les articulations douloureuses et soulager les crampes.

En résumé, faisons le point sur ce que ce dossier nous apprend sur les articulations. Reliant nos os, elles jouent un rôle clé qui nous permet de bouger. Mieux vaut prévenir que guérir, car lorsqu’elles sont endommagées, cela complique la vie de tous les jours. Bien heureusement, l’alimentation, l’activité physique, une bonne hygiène de vie et les compléments alimentaires, sont autant d’outils pour prendre soin de notre santé articulaire.

BIBLIOGRAPHIE

  1.  INSERM (Salle de presse). (2016, 12 octobre). 1 Français sur 2 souffre de douleurs articulaires. Consulté le 28 octobre 2020, à l’adresse https://presse.inserm.fr/1-francais-sur-2-souffre-de-douleurs-articulaires/25303/
  2. Arthrose. (2017, 2 septembre). Consulté le 28 octobre 2020, à l’adresse https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/arthrose
  3. Valéra, M.-C., Fontaine, C., Noirrit-Esclassan, E., Boudou, F., Buscato, M., Adlanmerini, M., Trémollières, F., Gourdy, P., Lenfant, F., & Arnal, J.-F. (2018). Vers une optimisation de la modulation du récepteur des œstrogènes dans le traitement hormonal de la ménopause. médecine/sciences, 34(12), 1056‑1062. https://doi.org/10.1051/medsci/2018297
  4. L’arthrite et le stress JointHealthTM mensuel | changer l’arthrite. (2008, août). JointHealthTM.  https://jointhealth.org/programs-jhmonthly-view.cfm?id=67&locale=fr-CA
  5. Dixon, W.G., Beukenhorst, A.L., Yimer, B.B. et al. How the weather affects the pain of citizen scientists using a smartphone app. npj Digit. Med. 2, 105 (2019). https://doi.org/10.1038/s41746-019-0180-3
  6. Épinard – Aprifel. (s. d.). Consulté le 30 octobre 2020, à l’adresse https://www.aprifel.com/fr/fiche-nutritionnelle/epinard/?tab=description
  7. Exercices pour améliorer sa mobilité articulaire | Manger Bouger. (s. d.). Manger Bouger. Consulté 2 novembre 2020, à l’adresse https://www.mangerbouger.fr/Bouger-plus/Comment-bouger-plus/Faire-des-exercices/Exercices-pour-ameliorer-sa-mobilite-articulaire#:%7E:text=Asseyez%2Dvous%20sur%20une%20chaise,Recommencez%20avec%20l’autre%20jambe.

 

  1. Protégez vos articulations grâce au sport et aux massages

    Protégez vos articulations grâce au sport et aux massages

    Les massages sont souvent appréciés pour leur propriété relaxante mais ils peuvent également avoir une action plus ciblée sur les gênes articulaires. Découvrez nos conseils pour masser vos articulations.

    en savoir plus
  2. Os et articulations : les meilleurs compléments alimentaires

    Os et articulations : les meilleurs compléments alimentaires

    Quel que soit l’âge, on peut être confronté à des gênes articulaires. Découvrez des solutions naturelles !

    en savoir plus
  3. Préserver ses articulations et prévenir l’inconfort articulaire

    Préserver ses articulations et prévenir l’inconfort articulaire

    Prendre soin de vos articulations et prévenir les gênes articulaires.

    en savoir plus