Les bienfaits de l'échinacée ou echinacea

Les échinacées sont des plantes vivaces rustiques originaires d'Amérique du Nord. Elles sont riches en polyosides, composés phénoliques, échinacéine et matières minérales : calcium, magnésium…

Les échinacées sont des plantes médicinales utilisées depuis des centaines d’années pour leurs propriétés immunostimulantes et dont l’efficacité a fait l’objet de très nombreuses études. D’où viennent-elles ? Quels sont leurs bénéfices ? Présentent-elles des risques ? 

Accédez directement aux différentes sections en cliquant ci-dessous.

    1. Définition des échinacées
    2. L'histoire des échinacées
    3. Apparence et composition
    4. Quels sont les bienfaits des échinacées ?
    5. Echinacée : existe t-il des effets indésirables ?

Echinacée

Définition EchinacéeDéfinition des échinacées 

L'Echinacea, ou échinacée en français, est une plante vivace rustique de la famille des Astéracées originaire d’Amérique du Nord. Le nom Echinacea provient du grec echino (épine) ou du latin echinus (hérisson), faisant référence au disque épineux portant les pétales de la fleur. Pouvant atteindre 1 mètre de hauteur, les échinacées développent de grandes fleurs. Semblables à des marguerites, ses larges fleurs sont de couleur blanche, rose ou pourpres ornées d’un centre orangé. Ses feuilles sont plus ou moins dentées.

Parmi les 11 espèces et sous-espèces, 3 sont utilisées pour leurs propriétés : Echinacea purpureaEchinacea angustifolia et Echinacea pallidae.      

L'histoire des échinacéesL'histoire des échinacées 

Les Amérindiens sont les premiers à avoir attribuer des propriétés médicinales aux échinacées qui poussaient en abondance dans les grandes plaines et les bancs de sables asséchés. Des traces d’utilisation historiques ont été retrouvée jusqu’au 17ème siècle. Utilisés pour une multitude d’indication par les Indiens, en particulier en cas d’infection des voies respiratoires, les bienfaits des échinacées sur la santé sont découverts par les colons et largement utilisés par les médecins américains jusqu’à l’arrivée des antibiotiques. Les échinacées ont été les plantes médicinales les plus utilisées en Amérique au 19ème siècle. 

Paradoxalement, c’est en Allemagne que l’histoire des échinacées va se poursuivre. Des études scientifiques seront menées à partir de 1938. La plante deviendra si populaire en Allemagne que les ressources naturelles ne suffiront pas et que des cultures seront réalisées en Europe. Un regain tardif d’intérêt, de la part des Américains, se produira lors de la découverte des résistances aux antibiotiques. 

A ce jour, les extraits, jus et teintures mères d’échinacées proviennent le plus souvent de récoltes à l’état sauvage, bien que les cultures se poursuivent en Europe ou en Amérique. 

Apparence et composition des échinacéesApparence et composition des échinacées[1] 

Les échinacées sont des arbustes de 60 cm à 1 m de hauteur (en fonction de l’espèce), à tige simple ou plus rarement ramifiée. Les hampes florales portent des fleurs de 2 à 9 cm de long, blanches, roses ou pourpres, s’épanouissant de juillet à octobre. Le système racinaire est fourni, composé d’au moins une ou plusieurs racines perpendiculaires et une racine pivot. 

Les parties de la plante utilisées sont les racines, la tige et la fleur. Traditionnellement, on utilise les racines des Echinacea angustifolia et pallidaeet les parties aériennes ou la plante entière des Echinacea purpurea.  

Les échinacées contiennent de nombreux principes actifs (substances actives), dont les plus caractéristiques sont des alkamides, des dérivés de l’acide caféique (dont les échinacosides) et des polysaccharides. Les alkamides sont présents dans plusieurs familles de plantes, mais particulièrement dans les racines de E.angustifolia et les racines et parties aériennes de E.purpurea ; ils nécessitent une extraction hydro-alcoolique pour être présents dans les extraits. 

Définition du magnésiumQuels sont les bienfaits des échinacées ?

On attribue aux alkamides et échinacosides les effets immunostimulants [1] : ils ont montré une augmentation de l’activité des cellules immunitaires, notamment des macrophages. Les polysaccharides extraits des échinacées, quant à eux, ont montré des propriétés bénéfiques sur la régulation du système immunitaire. 

De nombreuses études cliniques ont été réalisées pour identifier les bienfaits et les vertus des échinacées dans la prévention des infections hivernales et du rhume. Une méta-analyse (résultat groupé de 6 études) réalisée par Schapowal et coll. en 2015 [2] conclue à une réduction de 35% du risque d’infections respiratoires, et jusqu’à -50% chez des sujets plus susceptibles, plus stressés ou présentant une faiblesse immunitaire.  Ces bienfaits ont été démontrés avec une consommation journalière de l’ordre de 900 mg. Cette étude montre également que les extraits d’échinacée semblent plus efficaces que les jus pressés à l'usage.  

Moins connus, une modulation du système immunitaire, permettant de maintenir une réaction inflammatoire physiologique, par l'échinacée a été identifiée en 2008-2009 : plusieurs principes actifs présents dans la fleur, dont les N-alkamides semblent impliqués [3, 4]. La même équipe a d’ailleurs montré in vitro une synergie d’effet d’un extrait de racine et d’un extrait de parties aériennes (fleur). 

Echinacées : effets indésirablesEchinacées : existe-t-il des effets indésirables ? [5] 

La consommation d’extrait d’échinacée est très bien tolérée dans l’ensemble, particulièrement E. angustifolia et E. purpureaL'utilisation d'échinacée (E. pallida) peut être à l'origine de troubles digestifs mineurs chez certaines personnes. Cependant, aucun effet secondaire n’est connu. 
La prise d’échinacée est contre-indiquée aux personnes allergiques aux astéracées. Par extension, il est conseillé aux personnes présentant une atopie de consulter un médecin avant toute utilisation. 

En raison d’un manque de données (principe de précaution), il est conseillé aux femmes enceintes et allaitantes de ne pas consommer les échinacées, sauf en cas de conseil médical. De même, la prise d’échinacées par des enfants de moins de 12 ans n’est pas conseillée.  

Retrouvez l'actif Echinacée dans nos compléments alimentaires : IMMURESIST, ECHINACEA

Immurésist
Immurésist
91% of 100
(96) 

Aide à soutenir les défenses naturelles et à apaiser les voies respiratoires

Je découvre

RÉFÉRENCES 

1.Wichtl M. and Anton R., Plantes thérapeutiques. 1999: Editions Tec&Doc.   
2.Schapowal, A., P. Klein, and S.L. Johnston, Echinacea reduces the risk of recurrent respiratory tract infections and complications: a meta-analysis of randomized controlled trials. Adv Ther, 2015. 32(3): p. 187-200.  http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25784510 
3.Gertsch, J., et al., Analgesic and neuropsychological effects of Echinacea N-alkylamides. Planta Med, 2008. 74: p. PA302.
4.Chicca, A., et al., Synergistic immunomopharmacological effects of N-alkylamides in Echinacea purpurea herbal extracts. Int Immunopharmacol, 2009. 9(7-8): p. 850-8.  http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19303464 
5.EMA, European Union herbal monograph on Echinacea purpurea (L.) Moench, herba recens. European Medicines Agency, 2015. EMA/HMPC/48704/2014 Corr  

Afficher en Grille Liste

2 compléments alimentaires

par page

Les produits qui contiennent cet actif