Les bienfaits de la vigne rouge

La vigne est un arbrisseau sarmenteux originaire d'Asie Mineure. La vigne rouge croît spontanément sous des climats doux, tempérés et chauds. Elle est riche en composés phénoliques, potassium, calcium et vitamines.

La vigne rouge, Vitis vinifera, est un arbrisseau originaire d’Asie Mineure. Elle pousse spontanément sous des climats doux, tempérés et chauds. Du fait de sa richesse en composés phénoliques, vitamines et minéraux, elle est reconnue pour ses propriétés bénéfiques sur la circulation sanguine et pour ses vertus antioxydantes. Ce sont les feuilles séchées qui sont traditionnellement utilisées. D’où vient-elle ? Quels sont ses propriétés et bénéfices ? Présente-elle des risques ?  

Accédez directement aux différentes sections en cliquant ci-dessous.

Définition vigne rougeDéfinition de la vigne rouge1,2

vigne rougeLa vigne rouge, Vitis vinifera, est un arbrisseau grimpant. Elle est aujourd’hui largement cultivée pour ses fruits en grappes appelées raisins, dans toutes les régions chaudes et tempérées du globe. Elle constitue, ainsi, la principale espèce de vignes cultivée en Europe et dans le monde. Parmi les nombreux cépages de vigne, c’est la variété tinctoria, également appelée « vigne des teinturiers » (pour son raisin noir à pulpe rouge et son feuillage qui rougit à l’automne) qui est utilisée pour ses vertus depuis le 17ème siècle. La partie utilisée de la vigne rouge est constitué par la feuille récoltée à un moment précis de leur maturation et ensuite séchée. La vigne rouge est aujourd’hui inscrite sur la liste des plantes médicinales utilisées traditionnellement, notamment pour soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse.

Histoire de la vigne rougeL'histoire 1,2  

La vigne rouge, Vitis vinifera, puise ses origines en Asie Mineure, en Afrique du Nord et en Europe. Elle est cultivée depuis plus de cinq mille ans et fait sans doute partie des plus anciennes plantes. Comme le prouvent certaines fouilles, l’utilisation de la vigne rouge par l’homme remonte à plusieurs siècles. En Mésopotamie, elle était considérée comme « l’herbe de vie ».

C’est tout d’abord le fruit, le raisin, qui est utilisé à des fins thérapeutiques. Hippocrate recommandait ses bienfaits pour guérir de nombreuses maladies. La première mention de l’utilisation en phytothérapie des feuilles de vigne rouge est apparue plus tard, au 17ème siècle. Les feuilles étaient alors utilisées en infusion pour traiter les jambes lourdes grâce à leurs propriétés astringentes et rafraîchissantes. En 1652, Nicolas Culperer, un herboriste, botaniste et médecin français recommandait, également, d’employer la vigne rouge sous forme de bain de bouche, pour blanchir les dents.

Elle est aujourd’hui cultivée dans toutes les régions tempérées du globe et elle pousse spontanément dans les régions méditerranéennes. Elle affectionne particulièrement les sols argileux et riche en silice et exige un ensoleillement maximum.

Apparence de la vigne rougeApparence 2  

La vigne rouge, Vitis vinifera, fait partie de la famille des Vitaceae. C’est une espèce ligneuse grimpante, s’accrochant à leur support par des vrilles pouvant atteindre jusqu’à 30 mètres de long. De forme caractéristique, les feuilles de vigne rouge sont dentées et palmées. Elles prennent à l’automne une intense couleur rouge. C’est à cette période-là qu’elles arrivent à maturité (la teneur en composés bioactifs est alors maximale), et qu’elles sont récoltées.

Au cours de l’été, des fleurs de couleur jaune verdâtre disposées en grappe apparaissent et libèrent une odeur légère. Ses fruits sont des baies charnues, de forme ronde appartenant au genre de raisins noirs à pulpe rouge foncé.

La feuille de vigne, utilisée en phytothérapie, renferme de nombreux principes actifs tel que des polyphénols (à une teneur minimum de 4%) avec l’acide gallique ou les tanins, des anthocyanosides (OPC) (à une teneur minimum de 0.2%) qui donnent, à l’automne, cette couleur rouge à la feuille de vigne, ou encore un bon nombre de vitamines (A, B1, B2 et C).

Bienfaits de la vigne rougeQuels sont les bienfaits de la vigne rouge ?2 -6 

La richesse en polyphénols, en flavonoïdes et en anthocyanosides de la feuille de vigne rouge lui confère un effet antioxydant, protecteur et stimulant sur les veines et les petits vaisseaux sanguins. Cela lui confère également une capacité à réduire les œdèmes (gonflements). Chez l’animal, il a été montré un renforcement de la paroi des capillaires par une action sur les fibres de collagène.

Veinocalm
Veinocalm

  • Aide à maintenir la circulation sanguine
  • Synergie de 4 plantes pour aider à retrouver des jambes légères
  • Apport de polyphénols de pépins de raisin pour leur action antioxydante

En savoir plus

L’Agence européenne du médicament (EMA) reconnaît l’usage « médicalement bien établi » des extraits de feuilles de vigne rouge dans le traitement « de l’insuffisance veineuse chronique et de ses manifestations (jambes lourdes et douloureuses, varices, crampes des mollets, démangeaisons, etc.) ». De nombreuses études cliniques ont été réalisées et ont démontré l’efficacité des extraits de feuilles ou de pépins de vigne rouge dans le traitement des manifestations de l’insuffisance veineuse chronique (jambes lourdes et douloureuses, varices, crampes, démangeaisons). Une complémentation sur 12 semaines avec un extrait de feuilles de vigne rouge, aurait des actions protectrices vasculaire et veinotonique, et permettait de réduire l’œdème et l’enflure des jambes de sujets présentant une insuffisance veineuse chronique. Dans ces mêmes études, un soulagement des symptômes est généralement observé dès la 3ème semaine de supplémentation.

Effets indésirables de la vigne rougeExiste-t-il des effets indésirables ?7 

Il n’y a pas de toxicité connue pour l’extrait de feuilles de vigne rouge. Si la vigne rouge est le plus souvent très bien tolérée, quelques effets indésirables légers ont été répertoriés, tels que des nausées, des maux de têtes, des troubles digestifs ou encore des vertiges mais dont la fréquence n'est pas connue.

Les oligoanthocyanidines (OPC) présents dans l’extrait, pourraient interagir avec les plantes et les médicaments qui inhibent la coagulation sanguine (fluidifiants du sang). La prise de vigne rouge est donc contre-indiquée en cas de traitement anti-coagulant.

De plus, en raison de sa teneur en tanins, en OPC, et en l’absence d’études sur le sujet, la supplémentation en vigne rouge est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants.

RÉFÉRENCE

  1. Schauenberg P, P.F., Guide des plantes médicinales : analyse, description et utilisation de 400 plantes. Paris, France. Delachaux et Niestlé, 2005: p. 396 p.
  2. Nassiri-Asl, M. and H. Hosseinzadeh, Review of the Pharmacological Effects of Vitis vinifera (Grape) and its Bioactive Constituents: An Update. Phytother Res, 2016. 30 (9): p. 1392-403.
  3. Kiesewetter, H., et al., Efficacy of orally administered extract of red vine leaf AS 195 (folia vitis viniferae) in chronic venous insufficiency (stages I-II). A randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Arzneimittelforschung, 2000. 50 (2): p. 109-17.
  4. Monsieur, R. and G. Van Snick, [Efficacy of the red vine leaf extract AS 195 in Chronic Venous Insufficiency]. Praxis (Bern 1994), 2006. 95 (6): p. 187-90.
  5. Kalus, U., et al., Improvement of cutaneous microcirculation and oxygen supply in patients with chronic venous insufficiency by orally administered extract of red vine leaves AS 195: a randomised, double-blind, placebo-controlled, crossover study. Drugs R D, 2004. 5(2): p. 63-71.
  6. Schaefer, E., et al., Oedema protective properties of the red vine leaf extract AS 195 (Folia vitis viniferae) in the treatment of chronic venous insufficiency. A 6-week observational clinical trial. Arzneimittelforschung, 2003. 53 (4): p. 243-6.
  7. EMA, European Union herbal monograph on Vitis vinifera L., folium. European Medicines Agency, 2017.
Afficher en Grille Liste

2 compléments alimentaires

par page

Les produits qui contiennent cet actif