Les bienfaits de l'olivier

L'olivier est un arbre vigoureux originaire de la région orientale du bassin méditerranéen. La feuille d'olivier est riche en composés phénoliques, terpénoïdes et matières minérales : calcium, olivine, chlore…

L'olivier est un arbre vigoureux originaire de la région orientale du bassin méditerranéen. La feuille d'olivier est riche en composés phénoliques, terpénoïdes et matières minérales : calcium, olivine, chlore.

Définition OlivierDéfinition

L’olivier (Olea europaea L.) est un arbre cultivé pour son fruit, l'olive. Les olives et produits dérivés (huile) sont largement utilisés dans le régime dit « méditerranéen » et sont consommés en grande quantité dans le monde entier. L’extrait de feuilles d’olivier présente de nombreuses vertus et peut être utilisé notamment pour favoriser le maintien d’une tension normale.

Histoire OlivierL'histoire de l'olivier

Depuis des millénaires, l’olivier1-3 est cultivé dans le bassin méditerranéen. Il est souvent considéré comme un arbre sacré, et a inspiré aussi bien plusieurs grands textes religieux fondateurs (Bible, Torah, Talmud, Coran), que de nombreux peintres et poètes. L’olivier possède la capacité de pousser dans des zones difficiles, prévient l’érosion des sols et préserve des incendies. L’introduction de l’olivier en méditerranée occidentale est imputable aux phéniciens.

À l’époque des Grecs, l’huile obtenue à partir des oliviers sacrés était essentiellement destinée aux lampes et celle des oliviers profanes à la toilette. La consommation d’olives saumurées devait être réservée à une élite faute de moyens. Les Égyptiens ont aussi exploité l’olivier, il est représenté dans les décorations des stèles funéraires et des pyramides dès la IVe dynastie (- 4505 à - 4475). Du pollen d’olivier était souvent emprisonné dans les bandelettes des momies. L’huile était utilisée pour les temples, notamment à Thèbes où de grandes oliveraies existaient.

On ne connait pas exactement l’origine de l’olivier. Les études génétiques et archéologiques situent les premiers centres de culture de l’olivier en Palestine, au Liban, en Syrie, à Chypre et en Crète. Les cultures furent probablement introduites en Espagne par les Grecs, les Romains et les Arabes. Le nom « europaea » provient de la concentration de culture dans le sud de l’Europe. Le terme « Olea » provient du grec ancien ἐλαία, elaía (« olivier, olive »).

Apparence OlivierApparence et composition

Olea europaea L. comporte1-4 six sous-espèces dont Olea europaea subsp. europaea qui correspond à l’olivier méditerranéen. Ce dernier comprend la forme cultivée, O. europaea var. europaea, et la forme sauvage ou oléastre, O. europaea var. sylvestris. Il s’agit d’une espèce pérenne, à feuilles persistantes, caractérisée par une longue longévité (jusqu’à 2000 ans).

L’olivier est un arbre typiquement méditerranéen, de 6 à 8 m de hauteur, a tronc tortueux et à écorce grisâtre et crevassée. Les feuilles sont blanches argentées à la face inférieure, vertes grisâtres à la face supérieure, opposées, persistantes, coriaces et lancéolées. Les fleurs, petites et blanches, à quatre pétales, sont réunies en grappes dressées. Les fruits, olives, sont des drupes ovoïdes, vertes puis noires à maturité, à noyau dur fusiforme.

La principale molécule active de la feuille d’olivier semble être l’oleuropéine, qui est un composé très piquant, soi-disant à l’origine du goût distinct de l’huile d’olive. Les olives noires ont tendance à voir leur teneur en oleuropéine diminuer vers la maturation. De plus, certaines espèces n'ont pas d'oleuropéine détectable. L'oleuropéine est dans les études couramment titrée à 18-22% et représente environ 60-90mg/g (6-9%) de la feuille en poids sec. Les feuilles contiennent également des phénols simples (tyrosol, hydroxytyrosol, dihydroxytyrosol) ; de l'oléacéine, de l’acide oléanolique, de l’acide maslinique, un peu d'acide ursolique, des flavonoïdes (lutéoline et apigénine), et de l’acide phénolique verbacoside.

La complémentation avec des feuilles d'olivier se fait usuellement avec des quantités de 500 à 1000 mg par jour, bien que certains compléments alimentaires puissent conférer une bonne protection contre l'oxydation des LDL à partir de 10 mg journaliers.

Dans les études animales, des rats enclins à développer une hypertension ont montré une réduction de la pression artérielle avec des extraits de feuilles d'olivier et des triterpénoïdes isolés de la feuille d'olivier (acide oléanolique et acide ursolique).

Bienfaits OlivierQuels sont les bienfaits de l’olivier ?

Les composés phénoliques4-8 présents à des niveaux élevés dans les feuilles d'olivier, semblent protéger efficacement contre l'oxydation du LDL. Ces effets sont attribués à l'hydroxytyrosol qui semble être actif à une dose suffisamment faible pour s'appliquer à la consommation de produits dérivés de l'olive (par exemple, l'huile d'olive extra vierge). La feuille d'olivier peut également influencer les niveaux de lipides sanguins de manière bénéfique (baisse du LDL-cholestérol, baisse des triglycérides, hausse du HDL-cholestérol), bien que ces changements soient plutôt faibles. L'extrait de feuille d'olivier semble prometteur pour prendre en charge les problématiques d'hypertension artérielle.

Plusieurs méta-analyses ont été effectuées concernant les effets de l’olivier sur l’hypertension artérielle (HTA). La comparaison la plus pertinente (3 études, dont seules 2 ont mesuré l’effet sur l’HTA) concernait la dose de 500 mg par jour d'extrait de feuille d'olivier par rapport à un placebo ou à l'absence de traitement. Elle a montré une réduction significative de la pression artérielle systolique (pression dans l’artère au moment où le cœur se contracte) sur une période d'au moins 8 semaines de suivi et aucun changement significatif sur la pression artérielle diastolique (pression résiduelle au moment de la phase de relâchement du cœur).

Une étude clinique en double aveugle, randomisée, parallèle et contrôlée par actif a été menée pour évaluer l'effet antihypertenseur ainsi que la tolérabilité de l'extrait de feuille d'olivier par rapport à un médicament utilisé dans le traitement de l'hypertension artérielle chez des patients atteints d'hypertension de stade 1. Après 8 semaines de traitement, les deux groupes ont connu une réduction significative de la pression artérielle systolique ainsi que de la pression artérielle diastolique par rapport à la ligne de base ; alors que ces réductions n'étaient pas significativement différentes entre les groupes. Une réduction significative du taux de triglycérides a été observée dans le groupe Olive, mais pas dans le groupe du médicament. En conclusion, l'extrait de feuille d'olivier (Olea europaea), à la posologie de 500 mg deux fois par jour, s'est avéré tout aussi efficace pour abaisser les pressions artérielles systolique et diastolique chez les sujets

L'extrait de feuille d'olivier peut également avoir des effets bénéfiques sur le contrôle de la glycémie, bien que la recherche soit limitée. Les mécanismes agissant sur le métabolisme du glucose pourraient être liés à des effets sur la fonction pancréatique et/ou à l'inhibition du métabolisme des glucides (par exemple, le saccharose) dans les intestins.

Bien que la feuille d'olivier soit impliquée dans la lipolyse via divers mécanismes (une augmentation des hormones thyroïdiennes et de l'adrénaline a été démontrée dans des études sur des animaux), les essais cliniques n'ont pas réussi à démontrer cet effet.

Les feuilles d'olivier sont traditionnellement utilisées dans l’accompagnement du diabète et de la tension artérielle. Certaines utilisations moins fréquentes de la feuille d'olivier comprennent son utilisation comme diurétique émollient, fébrifuge, tonique pour les infections urinaires et de la vessie et comme traitement des maux de tête. L'usage traditionnel semble être localisé dans les régions autour de la méditerranée (Espagne, Italie, France, Grèce, Israël, Maroc, Tunisie et Turquie). La feuille d'olivier est également utilisée en Afrique par différentes tribus.

Effets indésirables OlivierExiste-il des effets indésirables ?7,9

En général, les doses jusqu’à 1g d'extraits de feuilles d'olivier ne sont pas liées à des effets secondaires importants, mais peuvent néanmoins entrainer des troubles gastriques

Olea europaea semble être associée à la pollinose (allergies au pollen), et huit allergènes ont été détectés à partir du pollen d'olivier (nommés Ole e 1 à 8). Le numéro 7 semble équivalent à la protéine observée avec certains allergènes de pomme), ce qui peut expliquer pourquoi les personnes sensibles au pollen d'olive et à Ole e 7 ont une fréquence élevée de réactivité croisée avec la famille des rosacées. Il semble également y avoir dans l’extrait de feuilles d’olivier, des allergènes similaires aux allergènes du bouleau.

Bibliographie

  1. Gharabi D. Effet du stress salin sur le comportement physiologique et morpho-biochimique de jeunes plants de variétés d’olivier cultivé (Olea-europea) locales et introduites non greffés et greffés sur oléastre. Published online 2018.
  2. Breton C, Medail F, Pinatel C, Berville A, Médail F, Bervillé A. De l’olivier à l’oléastre : origine et domestication de l’Olea europaea L. dans le Bassin méditerranéen Synthèse De l’olivier à l’oléastre : origine et domestication de l’Olea europaea L. dans le Bassin méditerranéen. Sciences (New York). 2006;15(4). Accessed August 4, 2022. https://hal.inrae.fr/hal-02667229
  3. Luo H. Extraction of antioxidant compounds from Olive (Olea europaea) leaf. Master Thesis. Published online 2011:1-183.
  4. Ghedira K. L’olivier. Phytotherapie. 2008;6(2):83-89. doi:10.1007/s10298-008-0294-2
  5. Omar SH. Oleuropein in olive and its pharmacological effects. Sci Pharm. 2010;78(2):133-154. doi:10.3797/SCIPHARM.0912-18
  6. Somova LI, Shode FO, Ramnanan P, Nadar A. Antihypertensive, antiatherosclerotic and antioxidant activity of triterpenoids isolated from Olea europaea, subspecies africana leaves. J Ethnopharmacol. 2003;84(2-3):299-305. doi:10.1016/S0378-8741(02)00332-X
  7. Susalit E, Agus N, Effendi I, et al. Olive (Olea europaea) leaf extract effective in patients with stage-1 hypertension: comparison with Captopril. Phytomedicine. 2011;18(4):251-258. doi:10.1016/J.PHYMED.2010.08.016
  8. Ismail MA, Norhayati MN, Mohamad N. Olive leaf extract effect on cardiometabolic profile among adults with prehypertension and hypertension: a systematic review and meta-analysis. PeerJ. 2021;9. doi:10.7717/PEERJ.11173
  9. Florido Lopez JF, Quiralte Enriquez J, De Saavedra Alías JMA, De San Pedro BS, Casañez EM. An allergen from Olea europaea pollen (Ole e 7) is associated with plant-derived food anaphylaxis. Allergy. 2002;57 Suppl 71(71):53-59. doi:10.1034/J.1398-9995.2002.057S71053.X
Afficher en Grille Liste

4 compléments alimentaires

par page

Les produits qui contiennent cet actif