Catégorie Gestion du poids - Minceur

Votre ligne : un atout santé !

Pomme et mètre

Pourquoi décider de perdre du poids ?

Perdre des kilos en trop peut s’avérer capital pour le bien-être général car un excès de poids peut être à l’origine de désagréments plus ou moins importants.

Parce que les raisons qui motivent une perte de poids ne sont pas toujours d’ordre esthétique, il est important de surveiller votre poids et de reprendre votre corps en main dès que l’aiguille de la balance penche du mauvais côté !

Avez-vous besoin de perdre du poids ?

Le calcul

Pour savoir si vous êtes en surpoids, calculez votre Indice de Masse Corporelle (IMC).

  • IMC = poids (kg) / [taille (m) x taille (m)]

Par exemple, pour une personne pesant 63 kg et mesurant 1,65 m : 63 / (1,65 x 1,65) = 23,14.

L'interprétation

  • Inférieur à 18,5 : vous êtes très mince.
  • Entre 18,5 et 24,9 : vous êtes à votre poids de forme.
  • Entre 25 et 29,9 : vous êtes en surpoids.
  • Supérieur ou égal à 30 : vous êtes obèse.

Les facteurs responsables d'une prise de poids

Une prise de poids est liée à une modification de la balance énergétique : les apports nutritionnels sont supérieurs aux dépenses.

Il existe différents facteurs favorisant un déséquilibre énergétique. Les identifier est primordial car ils vous permettront de comprendre d’où viennent vos kilos en trop.

Les mauvaises habitudes alimentaires

  • Evitez de manger trop gras, trop sucré...
    Les aliments riches en graisses et en sucres sont particulièrement caloriques.
  • ... trop salé
    La consommation excessive de sel favorise la rétention d’eau.
  • Ne grignotez pas entre les repas
    Le grignotage est déconseillé car les aliments généralement consommés sont trop riches.

Le manque d’exercice

L’inactivité favorise le stockage et la prise de poids.

La prise de médicaments

Certains médicaments peuvent entraîner une prise de poids, favoriser la rétention d’eau ou encore freiner la perte de poids.

L’hérédité

Elle joue un rôle dans la prédisposition au surpoids ou à l’obésité. Un enfant a 20% de risque d’être en surpoids à l’âge adulte si ses 2 parents ont un poids normal. Ce chiffre atteint 70% si ses 2 parents sont obèses*.

Les bouleversements hormonaux : puberté, grossesses, ménopause

Ils entraînent une perturbation de la sécrétion d’œstrogènes ayant pour conséquence une augmentation de la masse grasse et une diminution de la masse musculaire.

Le stress

Il peut perturber les mécanismes de satiété et provoquer un surstockage des graisses, en particulier au niveau de la ceinture abdominale**.

*Association pour l’étude de l’obésité (ASO).
**E Epel et al., Journal of Psychosomatic Medicine, septembre/octobre 2000.

Ecrit par Laboratoire Lescuyer