Stress oxydant et antioxydants : comprendre pour mieux vieillir !

Le stress oxydant résulte d’un déséquilibre de la balance antioxydants/radicaux libres dans l’organisme. Un phénomène peu souhaité car il accélère le vieillissement de votre corps. Il est donc recommandé de le limiter et, pour cela, les antioxydants ont un rôle essentiel ! Découvrez qui sont-ils, quelles sont les autres solutions à adopter pour éviter ce déséquilibre et ainsi mieux vieillir.

Stress oxydant et antioxydants : ce qu’il faut retenir

Picto retenir

  • Le stress oxydant est dû à un déséquilibre entre la quantité de radicaux libres et la quantité d’antioxydants au sein de l’organisme.
  • Votre organisme est capable de se défendre contre le stress oxydant.
  • Il existe des antioxydants exogènes et endogènes à notre corps.
  • Le stress oxydant est causé par des mécanismes internes et externes à l’organisme (vieillissement naturel, mode de vie, environnement…)
  • Le stress oxydant accélère le vieillissement cellulaire et contribue au développement de maladies chroniques.
  • Des solutions existent pour limiter le stress oxydant au quotidien : l’alimentation joue notamment un rôle primordial.

Stress oxydant : que se passe-t-il dans votre corps ?

Oxydation et stress oxydant

Le stress oxydant, aussi appelé stress oxydatif, est causé par une oxydation trop importante dans votre corps.
Mais qu’est-ce que l’oxydation ? Pour vous donner une image, on observe par exemple ce phénomène lorsque l’on coupe une pomme en deux, et qu’on la laisse à l’air libre. L’action de molécules, appelées enzymes, couplée à l’oxygène entrainent la production d’un pigment brun. C’est à cause de ce phénomène d’oxydation que la chair de votre pomme brunit.
L’oxydation est une réaction entre l’oxygène et une autre substance chimique qui libère des radicaux libres. Ces radicaux libres sont des molécules instables. Ils sont essentiels au bon fonctionnement de l’organisme car ils vont activer les voies antioxydantes de la cellule mais ils deviennent nuisibles lorsqu’ils sont trop nombreux. En effet, les radicaux libres peuvent être néfastes quand ils s’attaquent à des cellules saines, provoquant ainsi des complications pour la santé. Pourtant, l’oxygène est nécessaire à la vie !
Heureusement, des molécules appelées antioxydants permettent à votre corps d’éliminer les radicaux libres. Ces antioxydants ralentissent ou empêchent l’oxydation.
Cependant, il arrive que la production de radicaux libres dépasse cette capacité de vos défenses antioxydantes, ou que ces dernières soient fragilisées ou diminuées. On assiste alors à un déséquilibre de la balance oxydants/antioxydants. C’est à ce moment-là que le stress oxydant se produit. Si vous souhaitez préserver votre organisme, il est donc indispensable d’éviter ce déséquilibre.

La production des radicaux libres

Pendant l’oxydation, différents types de radicaux libres sont produits :
• les espèces réactives de l'oxygène (ERO),
• les espèces réactives de l'azote (ERA),
• les radicaux centrés sur le carbone,
• les radicaux centrés sur le soufre1.
balance antioxydantCes substances aux noms complexes peuvent être nocives car elles sont capables d’endommager presque tous les types de molécules présentes dans l’organisme : les protéines, les lipides, les glucides et même l’ADN.

Comprendre le rôle des antioxydants

Les antioxydants sont de véritables boucliers naturels. En effet, ils interagissent avec les radicaux libres, les stabilisent et les neutralisent, les rendant ainsi inoffensifs2. Il existe deux types d’antioxydants : ceux déjà présents dans votre corps, appelés antioxydants endogènes, et ceux qui proviennent de l’environnement extérieur, nommés antioxydants exogènes. Découvrons ensemble les caractéristiques de ces antioxydants.

Vos antioxydants endogènes

Sachez que votre corps sait se défendre contre les radicaux libres grâce aux antioxydants qu’il fabrique : les antioxydants endogènes. Ces antioxydants peuvent être enzymatiques ou non-enzymatiques.

Les antioxydants enzymatiques
Les enzymes antioxydantes les plus connues sont la superoxyde dismutase (SOD), la catalase (CAT), la glutathion peroxydase (GPx) et la glutarédoxine (GRx).
Le rôle de ces enzymes est de transformer les radicaux libres pour qu’ils deviennent inoffensifs. Ces enzymes s’associent à des éléments comme le zinc, le sélénium, le cuivre ou encore le manganèse, qui leur permettent d’exercer leur activité3. C’est ce que l’on appelle des « cofacteurs ».

Les antioxydants non-enzymatiques
Votre capacité antioxydante endogène provient aussi de molécules présentes dans le sang4. Il s’agit d’antioxydants non-enzymatiques. Ces derniers désactivent les radicaux libres. Parmi ces antioxydants, on retrouve le glutathion, le coenzyme Q10, l’albumine, l'acide urique et l'acide ascorbique. Ils représentent plus des ¾ de notre capacité antioxydante !

La mitochondrie
MitochondrieIl faut savoir que les mitochondries sont essentielles dans le stress oxydant5. Une mitochondrie est une sorte de petite usine présente à l’intérieur de la cellule. C’est elle qui lui fournit de l’énergie. Elle transforme l’oxygène en énergie à l’échelle cellulaire. Cependant, cette transformation libère des radicaux libres. Mais son activité ne s’arrête pas là : la mitochondrie a appris à se défendre contre les radicaux libres qu’elle produit. La mitochondrie a donc à la fois des capacités oxydantes et antioxydantes.

Les antioxydants exogènes

GrenadeLes antioxydants exogènes sont une source extérieure à l’organisme et permettent de renforcer vos défenses antioxydantes. Cela passe par l’alimentation ! En effet, de nombreux antioxydants sont présents dans vos aliments.
Parmi eux, on retrouve de la vitamine C, la vitamine E et la vitamine A6. Mais aussi du zinc, du sélénium, ou encore du cuivre. Les caroténoïdes et les polyphénols, molécules présentes dans les végétaux, sont également de très bons antioxydants.
Certains aliments sont donc à privilégier. Notamment les superfruits comme la grenade ou l’açaï, qui sont riches en micronutriments.

Quelles sont les causes du stress oxydant ?

Les causes internes à votre organisme : le vieillissement et l’inflammation

Le vieillissement est une des causes et aussi une des conséquences du stress oxydant. Avec l’âge, un déséquilibre a tendance à se créer : la proportion de radicaux libres dépasse les capacités antioxydantes de l’organisme7, créant ainsi un terrain propice à l’apparition du stress oxydatif.

Le processus inflammatoire et le stress oxydant sont étroitement liés8. Les cellules inflammatoires libèrent de nombreuses substances comme des espèces réactives et des enzymes. Toutes ces substances vont alors induire des dommages sur les tissus et un stress oxydatif. De la même façon, le stress oxydant va libérer des radicaux libres qui peuvent entrainer une cascade de messages aux cellules, renforçant alors l’expression des gènes qui augmentent l’inflammation. En résumé, le stress oxydant peut donc causer l’inflammation, et inversement, l’inflammation peut engendrer un stress oxydant.

L’influence de votre mode de vie et de votre environnement

Votre mode de vie

Le stress oxydatif peut aussi être causé ou aggravé par votre mode de vie :

  • Votre alimentation joue un rôle essentiel dans le stress oxydant. De façon plus précise, des repas riches en graisses, en calories et en sel entraînent une augmentation significative de l'oxydation9.
  • Faites également attention à votre consommation d’alcool. En effet, l’alcool favorise la production de radicaux libres, surtout au niveau du foie10. De plus, il réduit votre niveau d’antioxydants.
  • Parlons ensuite du tabac : avec une seule cigarette, vous augmentez les marqueurs de l’oxydation et réduisez la présence d’antioxydants dans votre corps11.
  • Malgré les bienfaits du sport, celui-ci peut aussi s’avérer nocif lorsqu’il est très intense ou mal géré12. Plusieurs études ont montré que des entrainements et compétitions intensives augmentent les indicateurs de stress oxydatif. Attention donc à bien vous préparer et à ne pas trop enchainer les séances à grande intensité.
  • Enfin, le stress psychologique et un manque de sommeil sont eux aussi responsables du processus de stress oxydant13,14.

Votre environnement

L’environnement qui vous entoure joue aussi un rôle dans le phénomène de stress oxydant.

Exposition-soleil

L’exposition au soleil entraine par exemple une photo-oxydation, oxydation provoquée par la lumière. En effet, avec ses rayons UV non visibles, le soleil engendre une production de radicaux libres pouvant mener à un stress oxydant.

La pollution de l’atmosphère ainsi que les pesticides vont, eux aussi, favoriser une oxydation dans votre organisme. Vous exposer à un air pollué peut accroitre la production de radicaux libres15. Quant aux pesticides, ils entrainent des réactions toxiques dans l’organisme entraînant un stress oxydant16.

Il existe différents moyens de vous protéger des sources environnementales d’oxydation. Nous reviendrons par la suite sur quelques conseils pratiques.

Quelles sont les conséquences du stress oxydant ?

Un vieillissement accéléré et une augmentation de pathologies

Le stress oxydant est à l’origine d’une accélération du vieillissement de votre corps et d’une diminution des capacités de régénération de l’organisme. En effet, l’excès de radicaux libres va dégrader les cellules de notre organisme. L’accumulation de ces dégradations va accélérer l’affaiblissement du corps dû à l’âge, et donc le vieillissement.
En parallèle, le stress oxydant récurrent est impliqué dans l’apparition de plusieurs pathologies. Parmi elles, le diabète, les rhumatismes ou encore les troubles cardiovasculaires17.

En conclusion, le stress oxydant est une des causes principales du vieillissement accéléré et de l’apparition de nombreuses maladies.

Quelles solutions pour diminuer le stress oxydant ?

Diminuer la production de radicaux libres

Pour diminuer le stress oxydant, il vous faut tout d’abord diminuer l’oxydation. Et pour cela, il s’agit de réduire la quantité de de radicaux libres libérés.

Nous avons vu précédemment les causes de cette libération. Voici maintenant quelques conseils à suivre pour limiter ce phénomène :

  • Tout d’abord, évitez de fumer et limitez votre consommation d’alcool.
  • Adoptez une alimentation équilibrée. C’est-à-dire une alimentation contenant peu de graisses saturées et de sel par exemple. Vous l’aurez compris, l’alimentation est également un facteur pouvant limiter le stress oxydant.
  • Espacez vos séances de sport intenses afin de laisser le temps au corps d’éliminer les radicaux libres produits. Faites aussi attention à votre récupération.
  • Pensez aussi à vous détendre et à dormir suffisamment. Nous vous conseillons de dormir 7 à 8 heures par nuit.
  • Limitez les expositions prolongées au soleil et protégez-vous en mettant de la crème solaire par exemple. Vous limiterez ainsi votre exposition aux rayons UV.
  • La pollution et les pesticides favorisant le stress oxydatif, nous vous recommandons d’y porter une attention particulière. Même s’il est impossible de tout maîtriser, vous pouvez adopter certaines astuces pour réduire le stress oxydant. Pour limiter les pesticides, vous pouvez par exemple privilégier la consommation de fruits et légumes bio. Il vous faudra dans tous les cas les laver avant consommation. En ce qui concerne la pollution, nous vous recommandons de vous nettoyer le visage matin et soir pour vous défaire d’éventuelles particules polluantes18.

Renforcer la capacité antioxydante de votre organisme

Pour rééquilibrer la balance entre antioxydants et radicaux libres, vous pouvez aussi augmenter vos capacités antioxydantes !

  • Dans le sport par exemple, sachez qu’un entraînement régulier renforce vos défenses antioxydantes enzymatiques. Encore plus s’il est aérobique, c’est-à-dire s’il demande une grande consommation d’oxygène. La course d’endurance est un bon exemple car elle requiert beaucoup d’oxygène sur la durée de l’entrainement. Plus de défenses = moins d’oxydation. Alors entrainez-vous régulièrement !
  • Le jeûne intermittent pourrait également aider à augmenter les défenses antioxydantes du corps19, à condition bien sûr qu’il soit bien maîtrisé.

Apporter des antioxydants exogènes

Intégrez les antioxydants dans votre assiette au quotidien ! Pour cela, choisissez des aliments contenant des antioxydants naturels. Consommez des vitamines antioxydantes. Ces dernières sont contenues dans les fruits et légumes. Soulignons qu’en choisissant des fruits et légumes frais, de saison et de proximité, vous maximiserez leur teneur en antioxydants. La canneberge (aussi appelée cranberry), par exemple, est source de vitamine C et renferme de nombreux flavonoïdes20. La mûre est également riche en vitamine C. Le brocoli est source de vitamine E et vitamine C. Le fenouil quant à lui, est une source importante de polyphénols21.

Voici une recette gourmande et saine, pleine d’antioxydants !

Salade de quinoa et cranberries (ingrédients pour 4 personnes) :

  • 2 verres de quinoa
  • 1 fenouil
  • 40 g de comté
  • 2 cuillères à soupe de cranberries
  • Quelques brins de ciboulette
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de vinaigre
  • 1 cuillère à café de miel
  • Sel, poivre

Salade-quinoa

Pour commencer, lavez et émincez le fenouil. Coupez le comté en petits cubes et ciselez la ciboulette. Faites ensuite cuire le quinoa et égouttez-le. Faites la vinaigrette : mélangez l’huile, le vinaigre, le miel, le sel et le poivre. Mélangez tous les ingrédients dans un saladier et assaisonnez avec la vinaigrette. Bon appétit !

 

S’aider de la micronutrition

En plus d’une alimentation adaptée, il existe des solutions naturelles complémentaires pour augmenter vos défenses antioxydantes. Le Laboratoire LESCUYER vous propose d’ailleurs une solution de micronutrition aidant à stimuler naturellement la production d’antioxydants : OXYRESIST. Ce complément alimentaire nouvelle génération contient en effet des extraits de brocoli, d’ail noir et de romarin, qui aident à augmenter les capacités antioxydantes de votre corps. Le brocoli est capable de stimuler vos enzymes antioxydantes22. OXYRESIST contient aussi de la vitamine C provenant d’un extrait d’acérola, qui contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif.
Si vous souhaitez faire le plein d’antioxydants exogènes, le Laboratoire LESCUYER propose deux solutions naturelles : le complexe antioxydant OXYTONIC et la solution CO-Q10. OXYTONIC contient du resvératrol, un polyphénol que l’on retrouve notamment dans la peau des raisins. Il contient aussi un concentré d’algues brunes, de l’extrait de melon, du sélénium et des vitamines antioxydantes (vitamine E, vitamine C). La solution CO-Q contient du coenzyme Q10, un antioxydant endogène que notre corps produit de moins en moins avec l’âge.

OXYRÉSIST
OXYRÉSIST

Antioxydant nouvelle génération : stimule les défenses antioxydantes. Synergie de 4 extraits végétaux.

Vous avez maintenant plusieurs clés en main pour bien vieillir. Alors adoptez-les au quotidien et boostez vos défenses antioxydantes !

RÉFÉRENCES

  1. Wu, J.Q., et al., 2013. Free radicals, antioxidant defense systems, and schizophrenia. Progress in neuro-psychopharmacology & biological psychiatry, 46, 200–206. Disponible sur internet : https://doi.org/10.1016/j.pnpbp.2013.02.015
  2. Shinde, A., et al., 2012. Effect of Free Radicals & Antioxidants on Oxidative Stress: A Review. Journal of Dental and Allied Sciences. 1. 63. Disponible sur internet : 10.4103/2277-4696.159144.
  3. Limón-Pacheco, J., 2009. The role of antioxidants and antioxidant-related enzymes in protective responses to environmentally induced oxidative stress. Mutation research, 674(1-2), 137–147. Disponible sur internet : https://doi.org/10.1016/j.mrgentox.2008.09.015
  4. Wu, J.Q., et al., 2013. Free radicals, antioxidant defense systems, and schizophrenia. Progress in neuro-psychopharmacology & biological psychiatry, 46, 200–206. Disponible sur internet : https://doi.org/10.1016/j.pnpbp.2013.02.015
  5. Ott, M., Gogvadze, V., Orrenius, S. et al. Mitochondria, oxidative stress and cell death. Apoptosis 12, 913–922 (2007). https://doi.org/10.1007/s10495-007-0756-2
  6. Limón-Pacheco, J., 2009. The role of antioxidants and antioxidant-related enzymes in protective responses to environmentally induced oxidative stress. Mutation research, 674(1-2), 137–147. Disponible sur internet : https://doi.org/10.1016/j.mrgentox.2008.09.015
  7. Junqueira, V. B., et al., 2004. Aging and oxidative stress. Molecular aspects of medicine, 25(1-2), 5–16. https://doi.org/10.1016/j.mam.2004.02.003
  8. Biswas, S. K., 2016. Does the Interdependence between Oxidative Stress and Inflammation Explain the Antioxidant Paradox? Hindawi. Disponible sur internet : https://www.hindawi.com/journals/omcl/2016/5698931/
  9. Devaraj, S., et al., 2008. High-fat, energy-dense, fast-food–style breakfast results in an increase in oxidative stress in metabolic syndrome. Metabolism, Volume 57, Issue 6, Pages 867-870, ISSN 0026-0495. Disponible sur internet : https://doi.org/10.1016/j.metabol.2008.02.016.
  10. Wu D., 2003. Alcohol, oxidative stress, and free radical damage. Alcohol Res Health. Disponible sur internet : 27(4):277-284.
  11. Carnevale, R., et al., 2016. Acute Impact of Tobacco vs Electronic Cigarette Smoking on Oxidative Stress and Vascular Function, Chest, Volume 150, Issue 3, Pages 606-612, ISSN 0012-3692. Disponible sur internet : https://doi.org/10.1016/j.chest.2016.04.012.
  12. Popp Marin, D., et al., 2013. Oxidative stress and antioxidant status response of handball athletes: Implications for sport training monitoring. International Immunopharmacology, Volume 17, Issue 2, Pages 462-470, ISSN 1567-5769. Disponible sur internet : https://doi.org/10.1016/j.intimp.2013.07.009.
  13. Wang, L., 2007. Psychological Stress-Induced Oxidative Stress as a Model of Sub-Healthy Condition and the Effect of TCM. Hindawi. Disponible sur internet : https://www.hindawi.com/journals/ecam/2007/435181/
  14. Villafuerte, G., 2015. Sleep Deprivation and Oxidative Stress in Animal Models : A Systematic Review. Hindawi. Disponible sur internet : https://www.hindawi.com/journals/omcl/2015/234952/
  15. Moulton, P. V., 2012. Air Pollution, Oxidative Stress, and Alzheimer’s Disease. Hindawi. Disponible sur internet : https://www.hindawi.com/journals/jeph/2012/472751/#abstract
  16. Abdollahi, M., 2004. Pesticides and oxidative stress: a review. Medical Science Monitor. Disponible sur internet : https://www.medscimonit.com/abstract/index/idArt/11677/new/1/act/3
  17. Shinde, A., et al., 2012. Effect of Free Radicals & Antioxidants on Oxidative Stress: A Review. Journal of Dental and Allied Sciences. 1. 63. Disponible sur internet : 10.4103/2277-4696.159144.
  18. Abdollahi, M., 2004. Pesticides and oxidative stress: a review. Medical Science Monitor. Disponible sur internet : https://www.medscimonit.com/abstract/index/idArt/11677/new/1/act/3
  19. Wegman MP et al., Practicality of intermittent fasting in humans and its effect on oxidative stress and genes related to aging and metabolism. Rejuvenation Res. 2015 Apr;18(2):162-72. doi: 10.1089/rej.2014.1624. PMID: 25546413; PMCID: PMC4403246.
  20. Anses, 2021. Ciqual : Table de composition nutritionnelle des aliments. Disponible sur Internet : https://ciqual.anses.fr/
  21. Faudale, M., 2008. Antioxidant Activity and Phenolic Composition of Wild, Edible, and Medicinal Fennel from Different Mediterranean Countries. Journal of Agricultural and Food Chemistry. Disponible sur internet : https://doi.org/10.1021/jf073083c
  22. Sekhar, B., 2012. Induction of Phase 2 Antioxidant Enzymes by Broccoli Sulforaphane: Perspectives in Maintaining the Antioxidant Activity of Vitamins A, C, and E. Frontiers in Genetics. Vol. 3. ISSN=1664-8021. Disponible sur internet : https://www.frontiersin.org/article/10.3389/fgene.2012.00007
Laura BRETON
Laura BRETON
Consultante Senior chez Nutrikéo, pôle nutraceutique

Consultante Senior chez Nutrikéo, j’exerce mon activité au sein du pôle Nutraceutique, dédié aux ingrédients et compléments alimentaires. De formation ingénieur en agroalimentaire, je mets mes compétences au service de ces secteurs, qui n’ont presque plus de secrets pour moi. Passionnée par la micronutrition et la nutrition en général, je me fais un plaisir d’éclairer les consommateurs sur ces sujets.
Les dossiers rédigés pour le Laboratoire Lescuyer sont l’occasion d’aborder de multiples thématiques, et de vous apporter une information complète, de qualité, et aux bases scientifiques solides.
Mon objectif : donner les clés de compréhension pour une meilleure alimentation et de meilleurs réflexes.

www.culture-nutrition.com

Ces articles pourraient vous intéresser

  1. L’alimentation méditerranéenne : source d’antioxydants

    L’alimentation méditerranéenne : source d’antioxydants

    L’alimentation méditerranéenne est appréciée pour ses qualités gustatives dans le monde entier. Quels sont ses bienfaits ?

    en savoir plus
  2. Les antioxydants dans le sport

    Les antioxydants dans le sport

    Qu'est-ce que les antioxydants et quels sont leur impact lors d'une activité sportive ?

    en savoir plus
  3. Tout savoir sur la nouvelle génération d’antioxydant

    Tout savoir sur la nouvelle génération d’antioxydant

    Booster les défenses antioxydantes pour désactiver les radicaux libres.

    en savoir plus