Les prébiotiques et probiotiques : les bienfaits

Avant de vous expliquer la définition et à quoi servent les prébiotiques et probiotiques, il est important de comprendre le rôle de l’intestin. L’intestin est un organe clé dont l’équilibre est primordial pour le bon fonctionnement de l’organisme. La muqueuse est une frontière entre le milieu extérieur et l’intérieur de l’organisme. Elle joue un rôle de filtre afin d’absorber les nutriments et de repousser ce qui peut porter atteinte à l’organisme (toxiques, allergènes, bactéries, virus).

Ce « système de défense » intestinal repose en partie sur un microbiote intestinal équilibré.

Les rôles du microbiote intestinal sont multiples :

Le tube digestif comprend environ 100 000 milliards de bactéries, appartenant à plus 400 espèces différentes ! L’ensemble de ces micro-organismes (bactéries, virus, levures...) forme le microbiote intestinal (ou flore intestinale). Il a un rôle de barrière car il empêche le développement et l’activité des bactéries néfastes. Prenons une image, celle d’une foule pressée autour des barrières qui délimitent la scène d’un spectacle. Le dernier fan arrivé n’a aucune chance d’accéder au premier rang pour voir son idole ! La scène du spectacle est l’intérieur de notre corps. Les barrières autour sont les parois de notre tube digestif. La foule pressée est notre microbiote, qui empêche le dernier arrivé (la bactérie néfaste) d’accéder à l’intérieur de notre corps.

Bonnes et mauvaises bactéries constituent le microbiote

Les "bonnes" bactéries sont nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme, elles sont protectrices. Leur croissance est favorisée par les fibres.
Les "mauvaises" bactéries peuvent être sources d'infections, de pathologies lorsqu'elles libèrent des toxines. Leur nombre s'accroît avec la consommation d'aliments trop sucrés.

Notre microbiote assure également un transit intestinal normal. Il permet la bonne synthèse de certaines vitamines B (B9, B12) et K. Il se nourrit des nutriments que nous ne pouvons pas digérer, en particulier des fibres alimentaires. Le microbiote les transforme en acides gras à courtes chaînes, nutriments absorbés par le côlon et indispensables à son équilibre.
Ainsi l'action du microbiote est multiple : digestion, immunité... il agit également sur les fonctions métaboliques. 

Les facteurs perturbateurs de la flore intestinale sont également nombreux :

L’équilibre de notre microbiote intestinal peut être modifié sous l’effet de différents facteurs :

  • alimentation déséquilibrée (excès de graisses, d’alcool, aliments trop riche en sucre et pauvres en fibres,…),
  • médicaments (traitements antibiotiques, corticoïdes, anti-inflammatoires non-stéroïdiens, laxatifs,…),
  • stress,
  • tabac,
  • constipation ou diarrhées,
  • sports intensifs,
  • vieillissement,
  • voyages, changements d’environnement climatique,
  • colonisation par des germes pathogènes (Salmonelles, Candida albicans…)

Pourquoi se complémenter en pré et probiotiques ?

Les probiotiques, également appelés souches microbiotiques, sont des micro-organismes vivants (le plus souvent des ferments lactiques, appartenant aux genres Lactobacillus, Bifidobacterium, Streptococcus, …) qui, administrés en quantité suffisante, peuvent avoir un effet bénéfique sur l'organisme. Chaque souche de bactéries possède des propriétés spécifiques correspondant à une problématique santé (diarrhée, constipation, infections diverses...).

Parmis les souches les plus étudiées, nous retrouvons : 

  • Lactobacillus delbrueckii subsp. bulgaricus et Streptococcus thermophilus, les deux espèces de bactéries responsables de la transformation du lait en yaourt. Ces deux espèces sont celles qui ont permis de découvrir l’existence de bactéries bénéfiques pour l’organisme au début du XXème siècle. 
  • Lactobacillus acidophilus 
  • Lactobacillus rhamnosus subsp. GG
  • Lactobacillus helveticus 
  • Lactobacillus plantarum 
  • Bifidobacterium animalis subsp. lactis  Bifidobacterium infantis, isolée pour la première fois chez les nouveau-nés 
  • Bifidobacterium bifidum 

De nombreuses études cliniques sont consacrées aux probiotiques. L'intérêt des probiotiques est actuellement bien documenté et reconnu par les professionnels de santé aussi bien pour la prévention que pour le traitement de nombreuses pathologies.

Pour être efficaces, les probiotiques doivent parvenir vivants dans l'intestin afin de jouer pleinement leur rôle. C'est pour cela que les souches sont "gastro-résistantes". La définition officielle dit : "un médicament gastro-résistant est un médicament qui ne se dissout pas dans l'estomac, et qui va ainsi permettre une libération plus lente de la substance active dans l'organisme".
Ils sont naturellement présents dans les yaourts et les laits fermentés (lait ribot, kéfir, koumis…).

Chez l'Homme, les études ont démontrés une très bonne tolérance sans effet secondaire même à très hautes doses. Des contre-indications peuvent exister pour les personnes immuno-déprimées.

Le mot probiotique vient du grec « pro » qui signifie en faveur
et de « biotikos » qui signifie la vie.

Les probiotiques sont de bonnes bactéries.

Consultez notre dossier spécial : Microbiote intestinal : à quoi servent les probiotiques ?

Les prébiotiques (fructo-oligosaccharides, galacto-oligosaccharides, inuline…) sont des fibres alimentaires non digestibles qui stimulent la croissance ou l’activité des ferments lactiques du côlon et procure un effet bénéfique pour la santé. Souvent mal connu ou confondu avec le terme probiotiques, ce terme de prébiotique est étroitement lié.
Les prébiotiques se trouvent dans les légumes et fruits : artichaut, asperge, betterave, banane, pomme, fraise, chicorée, lin, ail, oignon, miel, poireau et les céréales comme le seigle et l’orge ou encore les lentilles et les amandes. L'apport quotidien recommandé pour un effet bénéfique est de 25 g par jour pour les adultes.

Les avantages des prébiotiques et probiotiques sont nombreux ! Ils participent à :

  • Équilibre de la muqueuse intestinale, notamment en cas d’intolérances alimentaires (lactose, gluten),
  • Régularisation du transit ralenti,
  • Equilibre des réactions immunitaires,
  • Amélioration de l’absorption du calcium au niveau du côlon,
  • Renforcement des défenses naturelles, notamment à l’approche de l’hiver ou en cas d’une activité physique intense.

Quand faire une cure de probiotiques ?
Les bienfaits des probiotiques administrés sous forme de compléments alimentaires sont nombreux.
Privilégiez une cure de deux mois, à renouveler une ou plusieurs fois dans l'année, particulièrement aux changements de saison pour soutenir le système immunitaire. 

Bactivit Confort
Bactivit Confort

Agissez sur l'équilibre de votre microbiote. Efficacité testée scientifiquement : 3 utilisateurs sur 4 se déclarent satisfaits*

Emmanuel Barrat
Responsable Recherche et Développement

Ingénieur diplômé d'un Doctorat en Sciences dans le domaine de la biologie et la nutrition à l'Université de Nantes. Emmanuel Barrat est en charge, depuis plus de 10 ans, avec son équipe, du programme d’études cliniques au sein du Laboratoire, ainsi que de la formulation de compléments alimentaires innovants, efficaces et sûrs...

Tout savoir sur les probiotiques

  1. Étude scientifique Bactivit Confort

    Étude scientifique Bactivit Confort

    Des effets bénéfiques sur votre confort intestinal démontrés par une étude scientifique.

    en savoir plus
  2. Dysbiose intestinale (microbiote), quelles sont les causes de ce déséquilibre ?

    Dysbiose intestinale (microbiote), quelles sont les causes de ce déséquilibre ?

    Le microbiote, un équilibre essentiel pour l'organisme. Quelles sont les causes d'une dysbiose et comment rétablir l'équilibre ?

    en savoir plus
  3. Microbiote intestinal : à quoi servent les probiotiques ?

    Microbiote intestinal : à quoi servent les probiotiques ?

    Microbiote, prébiotiques, probiotiques, tout le monde en parle, mais de quoi s’agit-il vraiment ?

    en savoir plus