Menu

Votre panier est vide.

Il vous reste 50,00 € pour atteindre les 50,00 € d'achat et bénéficier des frais de port gratuits !*

Prise de poids et ménopause

L’équilibre physiologique perturbé

femme seniorDès la péri-ménopause (ou pré-ménopause), la diminution progressive des sécrétions ovariennes génère une diminution du métabolisme de base responsable d’une rétention calorique.

Cette diminution de la thermogénèse au repos s’accompagne également d’une diminution de la masse musculaire, ce qui perturbe davantage la dépense énergétique de base : les muscles étant des consommateurs importants d’énergie dans l’organisme, la fonte de la masse musculaire a une incidence sur celui-ci.

A ces deux phénomènes, s’ajoutent d’autres facteurs également responsables de la prise de poids tels que :

  • la réduction de l’activité physique, impliquant une baisse des dépenses énergétiques,
  • le changement des habitudes alimentaires,
  • la mauvaise circulation sanguine, responsable de rétention d’eau,
  • une baisse de moral généralement associée à des compulsions vers les aliments gras et sucrés.
  • Parallèlement à cette propension à la prise de poids, le corps subit également une redistribution de la masse grasse et de la masse maigre : la masse grasse a tendance à se concentrer au niveau de l’abdomen.

Les solutions pour limiter les effets

Si l’équilibre physiologique est bouleversé à la ménopause, des solutions simples permettent de limiter significativement la prise de poids et les modifications de silhouette :

Adopter une alimentation variée

Adopter une alimentation variée et adaptée permet de contrôler le poids et de préserver le capital «santé». Pour cela, il faut limiter la consommation de sel, de graisses saturées, d’alcool et de sucres simples, et privilégier la consommation de :

  • fibres (fruits et légumes) : les fibres jouent un rôle important dans l’équilibre alimentaire et ont un rôle bénéfique sur la régulation du transit intestinal.
  • protéines (viande, poisson, œuf, fruits de mer, laitage…) : elles permettent de maintenir la masse musculaire.
  • glucides complexes (pain complet, céréales, légumineuses…) : ils offrent une bonne satiété, limitant ainsi les grignotages.

Pratiquer une activité physique régulière

Cela permet d’augmenter les dépenses énergétiques, pour préserver la masse musculaire, pour tonifier les muscles et affiner la silhouette.

Conserver une vie sociale

Profitez de la vie afin de garder un bon équilibre psychologique, lui-même agissant sur l’équilibre physiologique.