Menu

Votre panier est vide.

Il vous reste 50,00 € pour atteindre les 50,00 € d'achat et bénéficier des frais de port gratuits !*

Chute de cheveux : comprendre le cycle naturel

Chaque jour, nous perdons en moyenne entre 50 et 100 cheveux. Il s’agit d’un phénomène naturel lié au cycle de vie du cheveu. Découvrez le processus de pousse et de renouvellement de ce phanère.

 cycle du cheveu

 

1. Phase de croissance

Pendant 3 à 5 ans, selon le sexe et les individus, le cheveu est en pleine croissance ! La synthèse de sa kératine, composante principale du cheveu, est constante et régulière. Ainsi, le cheveu pousse approximativement de 1 cm par mois. Contrairement aux idées reçues, couper les cheveux ne les fait pas pousser plus rapidement mais notre alimentation quotidienne est déterminante pour l’aspect de nos cheveux. Certains nutriments ont un rôle important dans cette phase de croissance :

  • Les acides aminés soufrés comme la cystine et la méthionine favorisent la synthèse de la kératine, principal constituant du cheveu.
  • Le zinc permet de conserver de beaux cheveux et le cuivre préserve la pigmentation naturelle du cheveu.
  • Les vitamines (C, B2, B3, B5, B6) et le fer contribuent, quant à eux à réduire la fatigue, phénomène pouvant altérer la beauté des cheveux et des ongles.

2.  Phase de dégradation

Le follicule pileux se rétracte et se détache de la papille dermique. La racine du cheveu remonte vers l’épiderme et l’activité de celle-ci s’interrompt brusquement. Il s’agit de la phase de dégradation qui concerne 1% de la chevelure et s’étend sur une période de 3 semaines.

3.  Phase de chute

Le cheveu reste sur notre tête puis chute, le temps que la racine du prochain cheveu soit suffisamment forte. Cette phase qui dure environ 3 mois, concerne 10 à 15% de la chevelure.

Face à la chute de cheveux, nous ne sommes pas tous égaux. Différents facteurs entrent en jeu : le stress, la génétique ou encore les hormones. En effet, la racine du cheveu, qui joue un rôle de matrice, est sensible aux hormones mâles (androgènes). Cette sensibilité est variable selon les individus. 

Enfin, certains moments de l’année sont plus propices à la chute de cheveux, notamment à l’automne. Les changements climatiques (température, hygrométrie, ensoleillement…) provoquent des modifications hormonales, qui ont pour incidence une accélération de la vitesse de renouvellement capillaire.  

Le saviez-vous ?

3 mois, est la durée minimum de complémentation conseillée afin de "nourrir" la nouvelle racine du cheveu et ainsi favoriser une pousse plus rapide de cheveux fortifiés.