Catégorie Mémoire et concentration

Comment optimiser votre mémoire ?

Neurones

Chaque jour, et tout au long de notre vie, nous sollicitons notre mémoire : conversations, travaux intellectuels, préparation aux examens

La mémoire est la clé de l’apprentissage puisqu’elle permet l’enregistrement, le stockage et la restitution des informations. Avec le vieillissement de la population, de plus en plus de personnes sont sujettes aux problèmes de mémoire. Ce phénomène concerne plus de 850 000 personnes avec 200 000 nouveaux cas par an*. Les causes sont multiples : âge, hérédité, alimentation déséquilibrée, manque de stimulation cognitive…

Le processus de mémorisation est divisé en 4 phases :

  • La mémoire sensorielle : elle correspond à la phase pendant laquelle le cerveau analyse l’information captée par les 5 sens (vue, odorat, ouïe, toucher, goût).
  • La mémoire à court terme : découlant de la mémoire sensorielle, elle permet d’enregistrer temporairement les informations de la vie courante.
  • La mémoire à long terme : elle permet de regrouper et de stocker les informations apprises.
  • Le rappel de l’information : cette phase correspond à la restitution et la réutilisation des informations stockées.

 La mémoire est une fonction à entretenir quotidiennement pour préserver et optimiser ses performances. Il existe quelques astuces pour augmenter ses capacités mnésiques (capacités de mémorisation) :

  • Un bon sommeil : indispensable à la préservation des capacités cognitives, le sommeil est primordial pour renforcer et consolider la mémoire. 
  • Une pratique sportive régulière : une bonne mémorisation est directement liée à une bonne oxygénation du cerveau. Pour optimiser ses capacités mnésiques, il est essentiel de pratiquer une activité sportive permettant de stimuler le cerveau, l’attention et la communication neuronale.
  • Un rythme biologique respecté : certains moments de la journée sont plus propices à l’apprentissage et à la concentration. Le milieu de matinée et le milieu d’après-midi sont des périodes de qualité pour le processus de mémorisation.
  • Une alimentation saine et diversifiée : le cerveau consomme environ 20% de l’énergie fournie par l’alimentation. Gros consommateur de glucose, d’acides gras, de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments, il a besoin d’un apport varié et équilibré pour favoriser ses fonctions cognitives. La consommation de fruits, de légumes, de céréales et de poisson est à privilégier.
  • Une complémentation ciblée : Toute déficience peut altérer le fonctionnement du système nerveux. Une complémentation ciblée est recommandée afin d’aider à maintenir un bon fonctionnement du cerveau, à favoriser un sommeil profond et réparateur, et à faire face au stress ressenti lors des périodes d’examens.

L’apprentissage est défini comme étant un processus impliquant des changements. En effet, lors de l’apprentissage, des transformations physiologiques se produisent dans le cerveau, sous l’effet des savoirs et des expériences. Ces transformations sont à la base des aptitudes mentales d’apprentissage, de mémorisation et de connaissances. 

Ainsi, plus les synapses (connexions entre les neurones) sont activées, plus elles sont efficaces pour transmettre et traiter l'information ; et inversement, moins elles sont utilisées, moins elles sont performantes.

Donnez du peps à vos neurones

Ginkgo Biloba

Espèce végétale ancestrale qui peuplait la planète il y a plus de 270 millions d’années, le Ginkgo biloba est un arbre doté d’une grande résistance aux stress environnementaux, pouvant vivre pendant 1000 ans et atteindre 40 mètres de haut. Le noyau du fruit du Ginkgo biloba était traditionnellement utilisé par les Chinois comme aliment mais également pour ses bienfaits.

Riche en composés phénoliques (tanins, flavonoïdes et terpénoïdes), en minéraux (dont le fer et le calcium), en vitamines du groupe B et en vitamines C et E, le ginkgo biloba est aujourd’hui reconnu pour ses nombreuses propriétés micronutritionnelles. Il contribue à une bonne mémoire, aide à préserver les fonctions cognitives et contribue à un bon équilibre nerveux ainsi qu’à une bonne circulation sanguine, elle-même associée aux performances cérébrales et à l’activité cérébrale. En outre, le ginkgo biloba contient des antioxydants aidant à protéger les cellules et les tissus des dommages oxydatifs.

Une complémentation en extrait sec de ginkgo biloba est donc particulièrement recommandée en cas de préparations aux examens, en cas de difficultés scolaires, mais également à tous ceux qui souhaitent maintenir leurs capacités cognitives et de mémorisation.

 *Helmer C et al. MEDECINE/SCIENCES 2006 ; 22 : 288-96.

Ecrit par Laboratoire Lescuyer