Menu

Votre panier est vide.

Il vous reste 50,00 € pour atteindre les 50,00 € d'achat et bénéficier des frais de port gratuits !*

Toutes vos questions sur Limicol

1. A qui est destiné Limicol ?

Limicol est un complément alimentaire réservé à l’adulte présentant un excès de cholestérol.

2. Quels sont les bénéfices mis en avant dans les études cliniques Limicol ?

Les études cliniques Limicol sont des études de haute méthodologie qui ont permis de démontrer l’efficacité du complément alimentaire dans la diminution du cholestérol. En effet, Limicol permet de diminuer en moyenne de 15,3% le cholestérol total et de 21,4% le LDL-cholestérol, dès le premier mois de complémentation, à raison de 3 comprimés par jour, pris au cours des repas.

Après 4 mois, on observe également une diminution significative des triglycérides (-12,2%) Ses effets bénéfiques se maintiennent durant les 3 mois suivants (-14,05% de cholestérol total et -19,7% de LDL-cholestérol au 4ème mois de complémentation).

3. Y a-t-il des effets indésirables ?

Au cours des études cliniques, aucun des 184 volontaires n’a fait l’objet d’évènement indésirable lié à la prise de Limicol, contribuant ainsi à prouver l’excellente tolérance de Limicol.

4. Y a t-il des contre-indications ?

Limicol est réservé à l’adulte. Il est déconseillé aux femmes enceintes ou qui allaitent. En cas de prise de médicaments hypolipémiants, adressez-vous à un professionnel de santé.

5. Comment agit Limicol ?

Ses actifs sont apportés à des doses rigoureusement adaptées ! L’efficacité de LIMICOL et la singularité de sa formule reposent sur l’action synergique de 8 actifs sélectionnés et sur le dosage précis de chaque ingrédient, inférieur aux doses préconisées individuellement. Cette particularité permet d’aider à limiter les gênes généralement observées.

6. L'arrêt de Limicol entraîne t-il une augmentation du taux de cholestérol ?

La 3ème étude clinique a montré que, sans changement des habitudes alimentaires et du profil d'activité physique, l'arrêt de la prise de Limicol entraîne un retour au taux de cholestérol initial après un mois.

7. Puis-je prendre Limicol en association avec des médicaments hypolipémiants ?

L’effet de Limicol sur la diminution du cholestérol est susceptible de s’ajouter à celui de médicaments hypolipémiants. En cas de prise de médicaments hypolipémiants, adressez-vous à un professionnel de santé.

8. Comment savoir si j’ai un excès de cholestérol ?

Le seul moyen de savoir si l'on présente un excès de cholestérol dans le sang est de faire un dosage. Seul un professionnel de santé est habilité à vous donner une interprétation cohérente de ces résultats.

9. A partir de quel taux peut-on considérer que je suis concerné par un excès de cholestérol ?

Le taux idéal conseillé ne doit pas dépasser 2g/L. Toutefois, les valeurs normales de cholestérol ne sont pas clairement définies et ces valeurs sont constamment revues à la baisse. Actuellement, Le taux de mauvais cholestérol conseillé doit être inférieur à 1,6 g/L et dépend de la valeur d’autres paramètres biologiques (tension artérielle, IMC*...). *IMC : Indice de Masse Corporelle

10. Hommes et femmes sont-ils égaux face à l’excès de cholestérol ?

Jusqu'à la ménopause, les femmes présentent un profil lipidique beaucoup plus favorable que les hommes avec un taux de cholestérol total plus bas et un taux de HDL-cholestérol (bon cholestérol) plus élevé. En revanche, à la ménopause de nombreux changements peuvent survenir avec la chute de la sécrétion des œstrogènes par les ovaires. Le taux de cholestérol total s'accroît, accompagné de celui du LDL-cholestérol (mauvais cholestérol). Ainsi, le niveau de cholestérol moyen, qui était inférieur à celui relevé chez les hommes avant 50 ans, peut le dépasser après 55 ans.

11. A partir de quel âge faut-il surveiller son taux de cholestérol ?

Tout dépend de l’existence ou non d’antécédents familiaux. Le mieux est de surveiller son taux de cholestérol le plus tôt possible, c’est-à-dire dès l’adolescence, période pendant laquelle de mauvaises habitudes alimentaires peuvent être prises. Seul un médecin peut diagnostiquer un excès de cholestérol sanguin.

12. L’alimentation joue-t-elle un rôle essentiel dans le taux de cholestérol ?

Le cholestérol est apporté à 25% par l’alimentation. Une bonne alimentation est donc le premier réflexe à adopter pour aider à réguler son taux de cholestérol : diminuer les graisses animales et les remplacer par des graisses végétales, penser aux fibres, privilégier les poissons gras, riches en oméga 3…